A propos du langage

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Dans pratiquement tous les pays du monde, on constate que le langage n’a cessé de se dégrader au cours des dernières décennies. Au niveau de l’écrit, l’orthographe, la conjugaison, la grammaire et d’une manière générale la syntaxe, sont de moins en moins respectées. Au niveau de l’oral, le vocabulaire s’est considérablement appauvri, et les mots utilisés sont de plus en plus déformés et dénaturés, sans parler de l’incursion du “verlan“ et autres créations “linguistiques“.

Au risque de paraître trop puriste ou trop strict, je regrette profondément cette dégradation, et je ne comprends pas que l’on s’en réjouisse ou qu’on la trouve normale, au motif que ce serait là une évolution “naturelle“ du langage. En ce qui me concerne, j’y vois plutôt un choix idéologique ou un manque d’efforts à écrire et à parler correctement, à l’image de la facilité que l’on recherche désormais dans nombre de domaines.

Les raisons de cet appauvrissement sont multiples : sans mettre en cause la compétence et la bonne volonté des enseignants, on peut penser qu’il y a des failles ou des lacunes dans l’apprentissage de l’écrit et de l’oral. L’usage généralisé des “textos“ et autres “sms“ ne fait qu’aggraver la situation, car les messages que l’on s’adresse sont calqués sur la phonétique et sur l’abréviation à outrance. Toujours est-il que les règles de base du langage ne sont plus respectées, au détriment de celui-ci.

Un autre point me semble regrettable : outre son appauvrissement, le langage courant est de plus en plus empreint de grossièreté et de vulgarité, ce qui traduit selon moi une certaine déliquescence des mœurs. Et malheureusement, parmi ceux qui pourraient et même devraient donner le bon exemple en la matière (animateurs, journalistes, écrivains, personnalités politiques, etc.), nombreux sont ceux qui s’expriment incorrectement et sont grossiers, voire vulgaires, peut-être et sans doute pour donner l’impression qu’ils “sont dans le vent“ !

De mon point de vue, le langage en usage dans une société traduit le niveau de conscience et d’éthique auquel elle se situe à un moment donné de son évolution. À en juger par celui qui prévaut actuellement dans la plupart des pays du monde, ce niveau manque singulièrement d’élévation morale, culturelle et spirituelle. De son côté, l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix veille à ce que ses textes, qu’ils soient destinés à ses membres ou au public, soient aussi respectueux que possible de la langue dans laquelle ils sont écrits.

Serge Toussaint
Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+