« Indépendamment des vertus dont elle est la synthèse, nul ne peut nier que la sagesse est indissociable de la connaissance. C’est précisément pour cette raison qu’un ignorant ne peut être sage. Cela dit, encore faut-il s’entendre sur ce que l’on appelle “connaissance”. D’un point de vue rosicrucien, il ne s’agit pas du savoir intellectuel que certaines personnes se targuent de posséder et dont elles font étalage sous l’impulsion de leur ego. En fait, un tel savoir est nécessairement relatif, arbitraire et limité, tant est vaste ce qu’il est possible d’apprendre sur le plan purement culturel. Par ailleurs, il est le propre de nos fonctions cérébrales, et non de nos facultés spirituelles. Autrement dit, il concerne notre mental et ne dure qu’une seule vie, alors que la véritable connaissance fait partie intégrante de notre âme et demeure en elle d’incarnation en incarnation. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 

Partager

Partager avec vos amis !

error: Alerte: Contenu protégé