« La science et le mysticisme sont deux voies complémentaires et même interdépendantes. Cela signifie que le scientifique le plus inspiré est celui qui mène ses recherches d’une manière rationnelle et en posant l’existence de Dieu comme postulat, ce qui implique une démarche spiritualiste. Par ailleurs, un mystique digne de ce nom est celui qui admet que la science est un moyen privilégié pour démontrer l’existence de Dieu, ce qui suppose de faire preuve d’un rationalisme éclairé. L’idéal est donc de partir du principe que la science et le mysticisme sont indissociables pour accéder à la Connaissance. C’est pourquoi il ne faut en aucun cas les opposer ou considérer que l’un(e) est la négation de l’autre, bien au contraire. Disons simplement que les scientifiques s’intéressent plutôt au « comment » des choses, alors que les mystiques s’interrogent avant tout sur le « pourquoi ». Ceci étant, peut-on vraiment répondre à l’un à l’exclusion de l’autre ? »

Extrait du livre «  Questions philosophiques »

 

Partager

Partager avec vos amis !

error: Alerte: Contenu protégé