Au sujet de la spiritualité

« Sans spiritualité, l’homme ne peut vivre les joies auxquelles son âme aspire. S’il en est ainsi, c’est parce que la mission de sa vie réside dans l’épanouissement de son être intérieur et dans la recherche de l’Absolu, même s’il n’en a pas conscience objectivement. Mais là aussi, il faut savoir faire preuve de tempérance. En effet, se consacrer exclusivement à la spiritualité, au point de négliger son corps ou de rejeter tout ce qui a trait au monde matériel, ne relève ni du bon sens ni de la sagesse. C’est d’ailleurs pour cette raison que l’A.M.O.R.C. n’a jamais conseillé de se couper du monde et de vivre en ascète. D’un point de vue rosicrucien, le bonheur réside dans un équilibre parfait entre la satisfaction des besoins légitimes du corps et celle des aspirations les plus pures de l’âme. Cela revient à dire que l’idéal est d’avoir “la tête dans le ciel et les pieds bien sur terre”. »

Extrait de «  L’idéal éthique des Rose-Croix »