Au sujet de l’intolérance

« Il ne faut surtout pas confondre “tolérance” et “faiblesse”, ce qui est malheureusement trop souvent le cas. Cela signifie qu’il y a des comportements et des situations intolérables, au sens propre du terme. Dans cet ordre d’idée, il me semble que tout discours ou toute action qui constitue une menace pour l’intégrité ou le bien-être d’autrui ne doit pas être toléré, tant sur le plan individuel que collectif. Dans le cas contraire, on se rend complice de toutes les formes que le mal peut prendre dans le monde. En ce sens, tous les extrémismes et tous les intégrismes, qu’ils soient politiques, religieux ou autres, portent atteinte à la dignité humaine et ne doivent être cautionnés sous quelque forme que ce soit. »

Extrait de «  L’idéal éthique des Rose-Croix »