Pour un autre monde

Il y a environ quatre milliards et demi d’années, en périphérie de l’une des innombrables galaxies que compte l’univers, se forme un système solaire semblable à une infinité d’autres. Après une très longue période de refroidissement et de transformations en tous genres, l’une de ses planètes, la Terre, devient le théâtre d’un phénomène absolument extraordinaire : l’apparition de la vie.

Après être apparue dans les océans, la vie s’est propagée sur l’ensemble de notre planète et a donné naissance à des êtres de plus en plus élaborés, pour aboutir, il y a environ huit millions d’années, aux premiers hominidés. Dès lors, cet admirable processus qu’est l’évolution poursuivit son grand œuvre, jusqu’à enfanter l’humanité, ou plus précisément l’homo sapiens sapiens, c’est-à-dire «l’homme qui sait qu’il sait».

Les millénaires et les siècles se sont succédé, et avec eux les civilisations, les peuples et les nations. Mais en ce début de XXIe siècle, l’humanité, plus mondialisée que jamais dans son histoire, est dans l’impasse : guerres, famines, épidémies, catastrophes écologiques, crise économique et sociale ; autant de maux qui affectent le monde et font craindre le pire pour son avenir.

Pourquoi l’humanité en est-elle arrivée là ? Parce qu’elle s’est considérablement éloignée de la nature, est devenue beaucoup trop individualiste, et s’est donnée une orientation de plus en plus matérialiste. Ce faisant, elle s’est coupée des énergies auxquelles elle doit la vie, a affaibli son égrégore, et s’est mise en opposition avec les lois qui régissent sa destinée. C’est ce qui explique en grande partie la crise généralisée à laquelle elle est confrontée.

Mais cette période troublée porte en elle l’espoir et la possibilité d’une transformation positive de la société, car l’être humain est capable de se transcender pour exprimer le meilleur de lui- même dans l’intérêt de tous. Cela veut dire également que chacun de nous, et donc vous- même, peut s’épanouir sur tous les plans et être heureux malgré les aléas de la vie. Il suffit pour cela de nous éveiller individuellement et collectivement à de nouvelles valeurs.

Quelle que soit notre religion si nous en suivons une, quelles que soient nos idées politiques, quelle que soit notre nationalité, en un mot quelles que soient nos différences, unissons nos cœurs, nos esprits et nos âmes, et créons ensemble un autre monde, un monde nouveau. Comme les Rosicruciens, faisons de l’humanisme, de l’écologie et de la spiritualité les fondements de nos comportements, afin que l’humanité se régénère sur tous les plans et accède au bonheur…


Durée : 04 min 44

Réalisateur : Etienne Mahé

Texte : Serge Toussaint

Voix : Benoît Allemane

Musqiue : Jane Winther

Crédit image : Getty Images, pond5, clipanvas, shutterstock

Productions : sphère communication