Prophéties des Rose-Croix

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Le 13 décembre 2011 – Année R+C 3364

« La plus utile des prophéties est celle qui annonce un monde meilleur. »

Comme vous le savez, la plupart des prophéties émises jusqu’à présent ont annoncé et annoncent encore des événements négatifs et dramatiques pour l’humanité. La crise généralisée à laquelle elle est confrontée depuis plusieurs années semble les accréditer et, par là même, suscite des peurs et des angoisses que certains n’hésitent pas à entretenir et à exploiter à des fins diverses. Les Rose-Croix, quant à eux, ont toujours considéré qu’il ne fallait pas les interpréter à la lettre et que nombre d’entre elles n’avaient au mieux qu’une valeur symbolique ou allégorique. Quoi qu’on en dise, l’avenir du monde sera ce que les hommes en feront individuellement et collectivement, ce qui engage avant tout leur libre arbitre et leurs choix à court et moyen terme. Par ailleurs, nous pensons qu’ils disposent de toutes les facultés physiques, mentales, psychiques et spirituelles voulues pour le rendre positif et permettre ainsi à tous, sans distinction, d’être heureux et de s’épanouir sur tous les plans.

Puisque nous venons de faire allusion aux prophéties négatives, nous saisissons cette occasion pour dire que nous ne souscrivons en aucun cas à celle, relativement récente, qui annonce que la fin du monde se produira en 2012. Malheureusement, cette rumeur, qui relève de la manipulation et que certains médias ont contribué à répandre, a semé le doute et la confusion dans les esprits. C’est ainsi que nombre de personnes fragiles et influençables en sont venues à s’inquiéter, et même à envisager le pire. Comme vous le savez certainement, ceux qui sont à l’origine de cette prophétie la font reposer sur le calendrier maya, censé prendre fin le 21 décembre 2012. Soyez pourtant assuré qu’à l’instar de toutes celles qui ont été avancées jusqu’à présent en relation avec l’“Apocalypse” (1967, 1984, 1993, 2000, pour ne citer que les années les plus récentes), cette date passera sans que le monde ne disparaisse d’ici là dans tel ou tel cataclysme planétaire. Il y aura donc un 1er janvier 2013…

Est-ce à dire que toutes les prophéties du passé étaient fantaisistes, et que toutes celles qui concernent l’avenir n’ont aucun fondement ? Non, à tel point que certaines se sont réalisées. Parmi les plus connues, citons la naissance de Moïse, de Jésus et d’autres Avatars, le déclin des civilisations égyptienne, grecque et romaine, la déclaration de la Première et de la Seconde Guerre mondiales, les révolutions socio-culturelles des années 60, l’émergence de la communauté européenne, etc. On notera que pour la plupart, elles ont concerné des événements qui ont influencé l’évolution des mœurs, des mentalités et des consciences à une échelle plus ou moins grande. Cela étant, on aurait tort de penser qu’elles avaient un caractère inéluctable. Quant à celles qui avaient une connotation négative, elles constituaient plutôt une forme d’avertissement, de mise en garde, de sorte qu’elles auraient pu être évitées si les hommes avaient agi en conséquence.

La question qui se pose également à propos des prophéties est de savoir sur quel principe elles se fondent. Qu’on l’admette ou non, l’univers ne se limite pas à un ensemble d’étoiles, de planètes et autres corps célestes se mouvant dans un espace infini. Il est doué d’une conscience qui intègre le passé, le présent et le futur de tout ce qui participe à son existence et à son évolution. Or, il est possible de s’harmoniser avec cette conscience universelle et d’obtenir des impressions sur l’avenir de l’humanité, ce qui suppose, naturellement, de savoir comment procéder. Précisons également que de telles impressions ne deviennent prophétiques qu’à partir du moment où elles se réalisent. C’est pourquoi, comme nous l’avons dit précédemment, les prophéties, y compris celles qui ont une connotation positive, ne correspondent pas à des événements inéluctables et n’impliquent pas la négation du libre arbitre des hommes.

Indépendamment des prophéties fondées sur des révélations obtenues en s’harmonisant avec la conscience universelle, l’homme est capable de faire des rêves prémonitoires et, grâce à eux, d’entrevoir le futur, ne serait-ce que furtivement. Il peut également l’anticiper au moyen de son raisonnement et de son imagination, dans ce qu’elle a de plus intuitif. C’est d’ailleurs en combinant ces deux facultés que certains grands visionnaires du passé ont prédit ce que l’avenir réservait à l’humanité dans divers domaines. Rappelons que Léonard de Vinci travailla sur des projets qui marquaient une avance considérable sur son temps. Il en est de même de Jules Verne, qui avait prévu que les hommes voyageraient dans l’espace et au fond des océans. Nul doute également que certains récits et films d’anticipation devancent ce que le monde sera dans quelques décennies et dans quelques siècles.

Les Rose-Croix se sont toujours employés à anticiper l’avenir et à prophétiser ce qu’il réserve de meilleur à l’humanité si elle agit avec sagesse et suit la destinée à laquelle elle est promise. Nous pensons en effet que l’homme n’est pas le fruit du hasard ou d’un concours de circonstances, pas plus que l’univers lui-même. S’il vit sur Terre, c’est pour évoluer spirituellement, c’est-à-dire pour prendre graduellement conscience de sa nature divine et l’exprimer à travers ses pensées, ses paroles et ses actions. Au-delà des épreuves et des vicissitudes de l’existence, c’est dans cette quête de sens que se trouve la clé du bonheur auquel il aspire. Par extension, l’humanité dans son ensemble est destinée à instaurer une société idéale, que nombre de sages du passé ont appelé de leurs vœux, et en laquelle de nombreux individus espèrent plus ou moins consciemment.

[…]

>  Lire la version PDF de ce texte

> Rosicrucian propheticies – traduction anglaise, (Pdf)

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Articles en relation