Texte à méditer 13

« Nombre d’individus et de corporations dénoncent la mondialisation et la rendent responsable de la crise à laquelle de nombreux pays sont confrontés depuis des décennies. Pourtant, elle correspond à un processus naturel inévitable qui résulte du fait que les voies de transport et de communication transcendent les frontières, et font de la planète entière un espace ouvert à tous les échanges. En ce sens, la Terre est devenue un seul pays, ce qui est un facteur de rapprochement et de paix entre les hommes. Il me semble donc absurde de s’opposer à la mondialisation, car elle est irréversible et présente en réalité beaucoup plus d’avantages que d’inconvénients. Qu’on le veuille ou non, elle correspond à une étape “programmée” dans l’évolution de l’humanité, car il était inévitable que tous les pays qui la constituent finissent un jour par nouer des relations politiques, économiques, culturelles et autres. Cela dit, il faut faire en sorte que cette mondialisation soit une source de progrès social pour toutes les nations et qu’elle contribue au mieux-être de tous les hommes. »

Extrait de «  L’utopie rosicrucienne »