Au sujet de la surpopulation

« S’il est vrai que la misère est due essentiellement à l’égoïsme des hommes et à une mauvaise répartition des ressources naturelles et économiques, il est un facteur qui l’accroît considérablement dans nombre de pays pauvres : la surpopulation. Malheureusement, le poids des traditions et l’influence des religions y rendent encore difficile le contrôle des naissances, et l’on ne peut que soutenir et admirer le travail d’éducation auxquelles certaines missions humanitaires se livrent dans ce domaine. À cela s’ajoute le fait que beaucoup de pays touchés par la pauvreté et la surpopulation sont le théâtre quasi permanent de guerres civiles, ethniques ou religieuses, ce qui aggrave la misère et rend plus difficile encore son éradication. »

Extrait de «  Questions philosophiques »