Au sujet de la bienveillance

Au sujet de la bienveillance

« Dans son expression la plus élevée, la bienveillance est l’aptitude à “aimer son prochain comme soi-même”, commandement que de nombreux sages du passé, et pas seulement Jésus, ont enseigné aux hommes. Cela dit, nous devons reconnaître qu’un tel commandement dépasse les possibilités du commun des mortels et correspond encore à un idéal à atteindre. En raison de notre imperfection du moment, il faut admettre que nous sommes incapables d’aimer tout le monde, à plus forte raison ceux qui ne nous aiment pas. Soyons donc modestes dans ce domaine, et efforçons-nous déjà de ne faire de tort à personne, non seulement en action, mais également en parole. En cela, l’absence totale de haine peut être considérée comme une forme primitive d’amour. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet de la science et du mysticisme

« La science et le mysticisme sont deux voies complémentaires et même interdépendantes. Cela signifie que le scientifique le plus inspiré est celui qui mène ses recherches d’une manière rationnelle et en posant l’existence de Dieu comme postulat, ce qui implique une démarche spiritualiste. Par ailleurs, un mystique digne de ce nom est celui qui admet que la science est un moyen privilégié pour démontrer l’existence de Dieu, ce qui suppose de faire preuve d’un rationalisme éclairé. L’idéal est donc de partir du principe que la science et le mysticisme sont indissociables pour accéder à la Connaissance. C’est pourquoi il ne faut en aucun cas les opposer ou considérer que l’un(e) est la négation de l’autre, bien au contraire. Disons simplement que les scientifiques s’intéressent plutôt au « comment » des choses, alors que les mystiques s’interrogent avant tout sur le « pourquoi ». Ceci étant, peut-on vraiment répondre à l’un à l’exclusion de l’autre ? »

Extrait du livre «  Questions philosophiques »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet des guerres

« S’il est vrai que toutes les guerres ont leur origine dans les instincts destructeurs de la nature humaine, la plupart d’entre elles sont générées par des idéologies partisanes qui sont généralement d’ordre économique, politique ou religieux. Autrement dit, nombre d’entre elles résultent du fait que l’homme a tendance à défendre ses propres intérêts et à imposer ses croyances aux autres, au besoin par la force. L’égoïsme et l’intolérance sont donc les deux causes majeures des conflits qui ravagent le monde. Dans l’absolu, cela signifie que la paix ne sera possible qu’à partir du moment où chacun se sentira pleinement concerné par le bonheur d’autrui et acceptera l’idée qu’il ne détient pas le monopole de la vérité, et ce, dans quelque domaine que ce soit. En vertu de ce principe, les guerres dureront aussi longtemps que les hommes se laisseront guider par des idéaux purement matérialistes et manqueront d’humanité, au sens de fraternité. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet des épreuves

« Nombre d’épreuves sont une source de découragement, car certaines sont particulièrement pénibles et affligeantes, au point de nous donner l’impression d’être insurmontables. C’est alors que nous pouvons céder au pessimisme ou au fatalisme, ces deux attitudes n’étant en fait que l’expression de notre désarroi ou de notre résignation face à l’adversité. Pourtant, conformément aux lois qui régissent l’évolution spirituelle de l’homme, les épreuves auxquelles nous sommes confrontés au cours de notre existence sont généralement adaptées à notre potentiel d’intelligence et de courage. Dans l’absolu, elles ne dépassent jamais nos capacités d’action et de réaction, de sorte que nous avons les moyens voulus pour les surmonter. En outre, que nous en ayons conscience ou non, toutes, aussi pénibles soient-elles, constituent des expériences utiles à notre épanouissement intérieur et contribuent à éveiller les qualités de notre âme. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet de l’orgueil

« Bien que l’orgueil soit considéré à juste titre comme un défaut, il est parfois un “moteur” pour réaliser des choses utiles au bien commun. C’est ainsi que nombre de grands projets ont été menés par des personnes qui manquaient singulièrement d’humilité, mais dont l’intelligence et le courage étaient exceptionnels. Il ne faut pas en déduire pour autant que seuls les individus orgueilleux sont capables de créer ou d’entreprendre de grandes choses. D’un point de vue mystique, il n’y a rien de plus positif que d’agir utilement, non pas sous l’impulsion de l’ego, mais sous celle de l’âme elle-même. En ce sens, ce n’est pas le désir d’être honoré, reconnu ou apprécié qui doit nous inciter à œuvrer au service du bien, mais c’est la satisfaction intérieure que l’on ressent lorsqu’on a accompli quelque chose d’utile, que ce soit au bénéfice d’une personne ou d’un idéal. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet du courage

« D’une manière générale, le courage est indissociable de la notion d’effort. C’est précisément pour cette raison que l’on associe généralement cette vertu au travail. Il est un fait que travailler nécessite d’être courageux, et ce d’autant plus que les difficultés à affronter sont grandes. En cela, nous ne pouvons nier que certaines activités, qu’elles soient professionnelles ou domestiques, sont plus pénibles que d’autres et nécessitent par conséquent davantage d’efforts. Par ailleurs, la motivation joue un rôle important, en ce sens qu’il est plus facile d’accomplir une tâche qui nous plaît que de faire quelque chose qui ne présente aucun intérêt pour nous. C’est pourquoi tous ceux qui exercent un métier qu’ils n’aiment pas sont particulièrement méritants, car cela leur demande encore plus de courage et d’abnégation. Mais soyons confiants en l’avenir de l’humanité, et gageons que le jour viendra où la société sera organisée de telle manière que chacun trouvera la place qui correspondra le mieux à ses compétences et à ses aspirations profondes. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet de l’ego

« En raison même de sa nature, l’ego éprouve une propension “naturelle” à se mettre en valeur, voire même à se glorifier. Il aime paraître, car son domaine de prédilection est précisément celui des apparences et des faux-semblants. De par ce qu’il est, il résiste difficilement à la tentation de faire état de ses mérites, de ses aptitudes et, d’une manière générale, de se valoriser aux yeux des autres. En fait, c’est sous son impulsion que nous cédons au désir ou au besoin d’attirer l’attention, d’occuper le centre d’une conversation, de donner un avis que l’on ne nous a pas demandé, de montrer notre supériorité physique ou intellectuelle, etc. C’est également sous son emprise que nous avons tendance à nous exprimer au nom du “moi, je, personnellement…”. Lorsqu’elle est systématique et trop marquée, cette tendance est en elle-même l’expression d’un ego dominateur et, par extension, d’un tempérament orgueilleux. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet de la malhonnêteté

« La malhonnêteté ne se limite pas à son expression matérielle ; elle peut être aussi d’ordre intellectuel. C’est ainsi que mentir dans le but délibéré de tromper autrui est malhonnête. Que dire également des personnes qui usent et abusent de leur charisme pour implanter dans l’opinion publique des idées partisanes et dogmatiques, que ce soit dans le domaine politique, économique, scientifique, philosophique, religieux ou autre. Dans la plupart des cas, ces personnes ne sont pas sincères et manquent totalement d’honnêteté dans leurs propos. En règle générale, leur motivation majeure est la recherche du pouvoir et des honneurs, ce qui traduit parallèlement un ego dominateur. Cette forme de malhonnêteté est à la fois insidieuse et dangereuse, car sous des apparences de sincérité et de vérité, elle peut induire en erreur des millions de personnes et asservir leur conscience. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet de la malveillance

« De toute évidence, la malveillance est l’absence de bienveillance. Apparemment, il s’agit là d’un truisme. Pourtant, tel n’est pas le cas, car l’expérience prouve que ne pas faire le bien peut s’apparenter au mal, et ce, d’autant plus que l’on a conscience de ce qui est bien ou mal dans le comportement humain. Cette notion est d’ailleurs présente dans la plupart des religions, puisqu’elles condamnent aussi bien les erreurs par commission que les erreurs par omission. Dans l’absolu, cela signifie par exemple que ne pas venir en aide à une personne qui tombe à proximité de nous est presqu’aussi coupable que de la faire tomber. Naturellement, cet exemple peut sembler caricatural, mais il montre que faire le bien, ce n’est pas se limiter à ne pas faire le mal. Par extension, on n’est pas bienveillant sous prétexte qu’on n’est pas malveillant ; on peut tout simplement être neutre. Or, la neutralité n’est pas nécessairement quelque chose de positif. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
Au sujet de la bienveillance

Au sujet de l’intégrité

« D’une manière générale, nous pouvons considérer que l’intégrité réside dans le respect des valeurs morales auxquelles nous croyons, à condition que ces valeurs ne portent pas atteinte au bien-être physique, mental et spirituel d’autrui. Être intègre, c’est donc vivre conformément à ses idéaux, dès lors qu’ils ne s’opposent pas aux intérêts des autres. À l’inverse, ne pas être intègre, c’est se mentir à soi-même, soit pour se conforter à mal agir tout en essayant de se donner bonne conscience, soit pour tromper ceux qui ont moins d’expérience, et ce, dans quelque domaine que ce soit. Il en résulte que l’intégrité va de pair avec l’honnêteté, autre vertu de l’âme. Elle fait également appel à l’équité, c’est-à-dire au sens de la justice, telle que nous pouvons l’appliquer dans notre vie quotidienne. »

Extrait du livre «  L’idéal éthique des Rose-Croix »

 
error: Alerte: Contenu protégé