A propos des extra-terrestres

Réactualisé le 30/05/2018

Régulièrement, la communauté scientifique tout comme l’opinion publique se pose la question de savoir s’il existe ou non des extraterrestres, c’est-à-dire des êtres habitant des mondes extérieurs à la Terre. À ce jour, de nombreux témoignages font état d’Objets Volants Non Identifiés (OVNI), dont beaucoup correspondraient à des engins ou des vaisseaux spatiaux qui dépasseraient de loin notre technologie. Pour certains, c’est la preuve que l’univers est habité par d’autres civilisations. D’autres, plus sceptiques, continuent à penser que cela ne prouve rien, sans pour autant donner une explication logique et sensée aux observations qui ont été faites dans ce domaine.

En admettant qu’il n’existe aucune preuve scientifique de l’existence d’extraterrestres, le bon sens suffit, me semble-t-il, à l’admettre comme une évidence. Nous savons en effet que l’univers contient environ deux cents milliards de galaxies, et que chaque galaxie compte environ cent milliards de soleils. En toute probabilité, il existe donc des centaines, voire des milliers, de systèmes solaires comparables au nôtre. Dès lors, comment penser que seule la Terre soit habitée ? Il est pour moi évident qu’il existe d’autres humanités dans l’univers, certaines étant plus évoluées que la nôtre, d’autres moins. Giordano Bruno, mystique italien du XVIe siècle, émettait déjà cette hypothèse dans son livre «L’univers, les mondes et Dieu», publié en 1585. Condamné par l’Inquisition, cela lui valut d’être brûlé vif en 1600…

En fait, la question qui se pose à propos des extraterrestres est de savoir, non pas s’ils existent, mais s’ils sont déjà venus sur Terre ou l’ont survolée. Compte tenu des distances intersidérales, il faudrait pour cela qu’ils disposent d’aéronefs pouvant voler à des vitesses vertigineuses. Certains scientifiques pensent même que venir sur notre planète depuis d’autres systèmes solaires nécessiterait de se déplacer plus rapidement que la lumière (300 000 km/seconde). Lorsque l’on sait que les fusées les plus rapides atteignent environ 30 000 km/heure, cela semble impossible. Mais pourquoi pas ? En outre, il existe probablement des modes de déplacement qui transcendent tous ceux que nous connaissons actuellement. Alors, qui vivra verra…

Il ne fait pour moi aucun doute que la vie existe ailleurs que sur la Terre, car elle sert de support à un processus universel : l’Évolution. Pour être plus précis, elle permet à l’Âme universelle d’évoluer et de prendre graduellement conscience de sa perfection latente, ce qu’elle fait à travers tous les êtres vivants qui peuplent l’univers. Au regard d’un tel but, la vie ne peut se limiter à exister uniquement sur notre planète, auquel cas le reste du cosmos n’aurait aucune utilité. Le jour viendra où la preuve nous en sera donnée. Cette confirmation constituera une initiation sans précédent pour l’humanité et discréditera certains textes fondateurs des religions actuelles. Il faudra alors se rendre à l’évidence : la Création ne se limite pas à la genèse de la vie sur Terre.

À propos des extraterrestres, je trouve regrettable que les livres ou les films qui leur sont consacrés les présentent le plus souvent comme des êtres difformes, disgracieux, voire effrayants. Par ailleurs, on les assimile généralement à des envahisseurs vindicatifs ayant pour but d’anéantir les hommes et de s’approprier la Terre. Pourquoi projeter sur eux notre propre agressivité et notre tendance à “négativer” ce qui nous est inconnu ? Il vaut mieux voir en eux des êtres pacifistes qui auraient probablement beaucoup à nous apprendre, sans pour autant les attendre comme on attendrait un messie.

Serge Toussaint
Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix