Dialogue imaginaire avec Dieu

A l’usage des croyants et des non-croyants.

Ce dialogue imaginaire consiste en un échange sur des sujets aussi divers que l’existence ou la non-existence de Dieu, le bien-fondé ou le mal-fondé des croyances religieuses courantes, des notions mystiques fondamentales ou des problèmes de société.

Serge Toussaint : Dialogue imaginaire avec Dieu

Avant-Propos

« L’un des plus grands mystères auxquels l’homme est confronté depuis qu’il a acquis l’aptitude à réfléchir sur sa condition et sur la place qu’il occupe dans l’univers, est celui de l’existence ou de la non-existence de Dieu. De siècle en siècle et de millénaire en millénaire, très rares sont les personnes qui ne se sont pas posé la question. En ce début de XXIe siècle et de IIIe millénaire, elle est devenue d’autant plus actuelle que l’humanité traverse une crise existentielle sans précédent et qu’elle se cherche désespérément. Ses repères économiques, sociopolitiques, géopolitiques, scientifiques, technologiques, éthiques, religieux, etc., repères qu’elle s’est forgés graduellement au cours de l’histoire, vacillent et la laissent dans l’expectative. À ce propos, on peut lire dans le Manifeste que l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix a publié en 2001 sur un plan mondial : «L’humanité actuelle est à la fois troublée et désemparée. Les progrès immenses qu’elle a accomplis sur le plan matériel ne lui ont pas vraiment apporté le bonheur et ne lui permettent pas d’entrevoir le futur avec sérénité : guerres, famines, épidémies, catastrophes écologiques, crises sociales, atteintes aux libertés fondamentales, autant de fléaux qui contredisent l’espoir que l’homme avait placé dans son avenir.»

Plus que jamais, l’humanité est à la croisée des chemins, ne serait-ce que parce qu’elle a les moyens de s’autodétruire et de disparaître. Sans verser dans le catastrophisme ou l’apocalypsisme, tout individu suffisamment sensible et intelligent ne peut qu’être inquiet face à la situation actuelle du monde. Cette inquiétude est telle qu’un nombre croissant de personnes se sentent malheureuses et en viennent à s’interroger sur le vrai sens de l’existence. Par extension, cette quête de sens conduit beaucoup d’entre elles à se (re)demander si Dieu existe ou, comme Nietzsche le proclama, s’Il est mort. A priori, cette question admet deux réponses majeures : «oui» ou «non». Mais aucune de ces deux réponses n’est vraiment satisfaisante, car elles sont trop formelles et n’expliquent rien. Il faut donc aller au-delà et tenter de les préciser. À cet effet, je vous propose de partager un dialogue imaginaire avec Dieu, ce Dieu qui existe ou n’existe pas, selon les conceptions de chacun.

Naturellement, le dialogue qui va suivre présuppose que Dieu existe, alors que vous faites peut-être partie de ceux ou de celles qui ne croient pas en son existence. Dans ce cas, sans doute jugerez-vous ce dialogue, non seulement surréaliste, mais également puéril et même présomptueux, ce qui est votre droit. Peut-être sera-t-il au contraire une source de réflexion et de méditation ? En fait, il n’a pas d’autre but que de vous inciter à approfondir vos propres croyances et, comme le fit Blaise Pascal en son temps à travers son célèbre «Pari», à vous positionner, même provisoirement, sur l’existence ou la non-existence de Dieu, et sur la conception que vous en avez. Quelle que soit la conclusion à laquelle vous en viendrez après l’avoir lu, je vous souhaite sincèrement de trouver ce à quoi nous aspirons tous : le bonheur. Toujours est-il que je vous propose de “jouer le jeu” et de vous approprier les questions qui suivent, comme si vous les posiez vous-même à Qui de droit. Quant aux réponses, elles n’ont évidemment rien de dogmatique, et pour cause…

Avec mes meilleures pensées »

Éditeur, Diffusion Rosicrucienne
82 p
ISBN : 978-2-914226-44-8

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Articles récents
Articles similaires