L’Ordre de la Rose-Croix a-t-il des relations avec les médias ?

La pluralité des médias

Le terme « médias » couvre un champ très vaste. D’une manière générale, il désigne l’ensemble des moyens permettant de diffuser des informations au public. Durant des décennies, ce sont les journaux, la radio et la télévision qui furent utilisés dans ce but. Désormais, il faut compter avec internet, étant entendu qu’il ne peut être considéré comme un média “conventionnel”. Par ailleurs, il est tout autant un vecteur d’information que de désinformation, tout internaute ayant la possibilité de s’exprimer librement sur n’importe quel sujet, et ce, de façon anonyme s’il le souhaite. En cela, la “toile”, en l’état actuel des choses, reflète le meilleur et le pire de la société.

La défiance à l’égard des médias

De nos jours, il existe une grande défiance à l’égard des médias classiques, cette défiance étant entretenue notamment par les adeptes du complotisme (au vrai sens du terme), hélas de plus en plus nombreux. Cela veut-il dire pour autant qu’internet, première source d’“information” et de “culture” pour un grand nombre de personnes, est plus fiable ? Certes, il y a des journalistes qui manquent d’objectivité, sont sous influence et font mal leur travail. Mais il en est ainsi dans toutes les professions, car aucun être humain n’est parfait dans ce qu’il est et dans ce qu’il fait. Aussi, n’est-il pas injuste de mépriser les journalistes par principe, comme certains le font ?

De nos jours, l’information (parfois la désinformation) est véhiculée aussi bien par internet qu’à travers les médias classiques.

La Franc-Maçonnerie / L’Ordre de la Rose-Croix

Contrairement à la Franc-Maçonnerie, à laquelle il est parfois comparé à tort, l’Ordre de la Rose-Croix a rarement fait l’objet d’articles ou d’émissions destinés à présenter au public son histoire, son enseignement et sa philosophie, tout du moins en France. C’est là, non pas un reproche, mais un constat. Néanmoins, la plupart des journaux nationaux et des radios régionales acceptent d’annoncer les conférences publiques qu’il présente de temps à autre, ce qui est appréciable. Par ailleurs, des revues spécialisées ont ouvert leurs colonnes à l’A.M.O.R.C. pour des articles de fond et continuent à le faire, comme en témoigne son dossier de presse, accessible sur internet.

Une ligne éditoriale laïque

En France, la plupart des médias se font un devoir de suivre une ligne éditoriale laïque, ce que l’on peut comprendre (bien que certaines chaînes de télévision diffusent régulièrement des émissions religieuses). Dans ces conditions, on voit mal comment un journal, une radio ou une télévision de premier plan pourrait éprouver de l’intérêt pour l’Ordre de la Rose-Croix, au point de donner la parole à ses responsables. En effet, son enseignement et sa philosophie étant spiritualistes, le discours tenu risquerait fort d’être interprété comme contraire à l’esprit de laïcité revendiqué par ces médias. De même, les lecteurs, auditeurs et téléspectateurs pourraient s’interroger sur les fondements d’une telle initiative.

Des revues culturelles présentent régulièrement l’histoire, l’enseignement et la philosophie de l’Ordre de la Rose-Croix.

Le site internet de l’Ordre de la Rose-Croix

Bien que l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix ne soit pas prosélyte, il ne cache pas son existence et se fait connaître à ceux et celles qu’il est susceptible d’intéresser. Ne pouvant compter pour cela sur l’aide des médias, c’est au moyen d’internet qu’il le fait. Sans doute avez-vous déjà consulté son site général : www.rose-croix.org ? Si ce n’est pas le cas, n’hésitez pas à vous y reporter et à parcourir ses diverses rubriques : Histoire, Enseignement, Philosophie, Revues, Textes, Vidéos… Ce faisant, vous pourrez vous faire une idée générale de ce qu’il est et n’est pas, ne serait-ce qu’à titre informatif et culturel.

Partager cet article

Cet article a 4 commentaires

  1. Martine

    Il est facile de constater aujourd’hui les effets néfastes d’une médiatisation excessive dans la société. Les gens ont de plus en plus du mal à démêler le vrai du faux, pire certains ont carrément supprimé les « informations » de leur quotidien, tellement le métier est devenu une véritable caricature de lui-même (dans la plupart des cas). Bref l’AMORC à mon humble avis fait bien de rester discret pour le moment.

  2. pivoine

    Les médias que ce soit par la TV la presse écrite ou internet ne dispense pas d’avoir notre propre analyse.C’est pour cette raison que nous devons être toujours un vivant point d’interrogation.

  3. esther meledje

    esther melèdje Quelles que soient les voies de communications utilisées, les médias, mises à part quelques exceptions, en France métropolitaine, ont sur l’A.M.O.R.C., une perception dénuée d’objectivité, fidèles à eux-mêmes. Pour trouver des relations de qualité et impartiales établies depuis longtemps entre l’Ordre de la Rose-Croix et les médias, il est opportun d’aller voir sur d’autres continents et dans les DOM TOM. Ainsi, lors de mon passage à San Jose en Californie, j’ai été émerveillée de trouver dans une petite boutique de la ville des cartes postales de Rosicrucian Park, lieu hautement symbolique de l’A.M.O.R.C. pour ne donner que cet exemple-là. Merci. (esther melèdje)

  4. Vivaldi

    Les médias sont des outils, des moyens pour faire passer un message, et même donner un enseignement, et ceci en vue de transformer notre société pour ne pas dire l’humanité, mais malheureusement la majorité des médias agissent plutôt en agitateur et prennent un caractère destructif.

Laisser un commentaire

*

Articles récents
Articles similaires