A propos de la méditation

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Depuis quelques années, la méditation est devenue une pratique courante en occident, alors qu’elle fut longtemps l’apanage de l’orient. On notera néanmoins que dans les pays occidentaux, elle est utilisée davantage comme un moyen de relaxation que comme une technique spirituelle. C’est ainsi que nombre de personnes disent et pensent méditer, alors qu’elles ne font que se détendre physiquement et mentalement, ce qui certes est utile, mais ne constitue qu’un aspect mineur de cet art mystique. Cela s’explique par le fait que la méditation est utilisée par beaucoup d’individus pour évacuer le stress accumulé au quotidien, et non pour répondre à une aspiration intérieure.

D’un point de vue rosicrucien, la méditation ne se limite ni à pratiquer la relaxation, ni à faire le vide dans son mental pour oublier toute préoccupation liée à la vie quotidienne. Une fois encore, ce genre de pratique peut être utile pour se détendre et se rééquilibrer, mais la désigner sous le nom de «méditation» me semble incorrect. En effet, méditer, au sens mystique du terme, c’est communier avec l’Âme universelle, dans le but de recevoir l’influx de la sagesse qui lui est propre. C’est donc une pratique spirituelle qui transcende l’usage qu’en font de nos jours de nombreuses personnes, parmi lesquelles des athées, ce qui est quelque peu contradictoire.

La méditation fait naturellement partie des pratiques auxquelles les Rosicruciens s’adonnent depuis toujours. Ils utilisent pour cela une méthode précise que je ne peux révéler dans le cadre de ce blog, car elle s’inscrit dans le cursus initiatique qu’ils suivent au sein de l’A.M.O.R.C.  Je dirai simplement qu’elle est fondée sur l’emploi combiné de la relaxation, de la visualisation et de la contemplation, non sans avoir recours à un type particulier de respirations. Lorsqu’elle est appliquée régulièrement et consciencieusement, elle permet, non seulement de se détendre physiquement et mentalement, mais également et surtout de s’élever spirituellement, ce qui se traduit toujours par un profond sentiment de purification, de régénération et de révélation.

Cela étant, la méditation n’a pas uniquement pour but de s’élever vers un état spirituel qui permet d’échapper momentanément aux contingences matérielles. On peut l’utiliser également pour obtenir la solution aux problèmes qui se posent à nous dans la vie courante. Si tel est le cas, c’est parce qu’elle donne accès à des niveaux de conscience qui transcendent les limites de nos facultés d’analyse et de raisonnement. En méditant comme il se doit, il est donc possible de recevoir l’inspiration voulue pour résoudre des difficultés de tous ordres. Vue sous cet angle, la méditation a un caractère éminemment pratique et constitue une alliée précieuse pour rendre notre existence aussi conforme que possible à nos espérances.

Serge Toussaint
Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+