Par définition, l’imagination est la faculté de créer des images mentales à partir de choses que nous avons déjà perçues au moyen de nos sens, ou que nous avons inventées en faisant appel à l’abstraction. La plupart des gens utilisent cette faculté comme échappatoire pour s’évader de temps à autre de la vie quotidienne et « laisser libre cours à leur imagination ». Elle s’apparente alors à une forme de rêverie qui leur procure un certain apaisement physique et mental. Vue sous cet angle, elle est une nécessité pour notre équilibre psychologique, comme le sont nos rêves, même si nous n’en avons pas conscience objectivement.

L’imagination

L’intérêt de l’imagination ne se limite pas à son rôle d’échappatoire sous forme de rêverie. On peut l’utiliser également pour faire en sorte que ce que nous souhaitons devienne réalité. Comment ? En faisant d’elle le support d’une création mentale menée dans le but d’obtenir la réalisation d’un vœu, d’un désir ou d’un projet qui nous tient à cœur, étant entendu qu’il faut agir en même temps de façon concrète. On parle alors de « visualisation créatrice ». Tous les Rosicruciens connaissent et utilisent couramment cette faculté que l’on peut qualifier de « mystique », non seulement dans leur propre intérêt, mais également dans celui des autres.

Sans révéler précisément ce qui est enseigné dans I’ A.M.O.R.C. à propos de la visualisation et de la technique à utiliser pour la rendre efficace, je dirai simplement que cette pratique est fondée sur le fait que la pensée est créatrice. Utilisée comme il se doit, elle permet de créer des « formes-pensées », c’est-à-dire, comme leur nom l’indique, des pensées qui finissent par prendre forme sur le plan matériel. C’est là un principe difficile à comprendre intellectuellement, mais sa mise en pratique apporte la preuve qu’il est tout à fait fondé et permet de rendre notre vie plus conforme à nos espérances.

L’imagination créatrice

L’univers, avant de prendre la forme tangible que nous lui connaissons, était intangible, c’est-à-dire immatériel. Les astrophysiciens considèrent qu’il a résulté d’une gigantesque explosion cosmique qui se serait produite il y a environ 13,8 milliards d’années : le Big Bang. À cela, les Rosicruciens ajoutent qu’il a été conçu dans et par la Pensée divine avant de venir à l’existence à travers les milliards de soleils, de planètes et d’astres divers qui le composent. Si vous admettez, comme l’énonce l’adage, que « Dieu a créé l’homme à Son image », vous comprendrez que notre propre pensée est créatrice.

Si l’imagination est créatrice, elle est aussi anticipatoire. Autrement dit, elle permet de se projeter dans l’avenir et d’anticiper ce qu’il sera à moyen et long terme. C’est ainsi que certaines personnes, dans un passé plus ou moins lointain, ont imaginé ce que le futur serait dans divers domaines. Pour prendre deux exemples particulièrement marquants, on peut songer à Léonard de Vinci et Jules Verne, qui ont conçu des machines et des ustensiles (aéronefs, sous-marins, scaphandres, parachutes, hélices…) qui n’existaient pas à leur époque. La question qui se pose est de savoir s’ils ont imaginé ces machines et ces ustensiles, ou s’ils se sont projetés dans le futur et les ont vus intérieurement, ce qui s’apparenteraient alors à une forme de divination.

Partager

Partager avec vos amis !

error: Alerte: Contenu protégé