« Fraternité » : combien de fois ce mot a-t-il été écrit et prononcé au cours de l’Histoire, toutes langues et dialectes confondus ? Nul ne peut répondre à cette question. Mais ce qui est certain, c’est qu’il est depuis toujours porteur d’un idéal intemporel et universel. Malheureusement, des millénaires se sont écoulés depuis que cet idéal a germé dans la conscience humaine, et chacun est à même de constater que les relations entre les individus, les peuples et les nations sont encore très loin d’être véritablement fraternelles. Pourtant, c’est dans la fraternité que réside l’espoir d’un monde heureux et apaisé.

Au-delà des apparences, je pense que le monde actuel est, sinon plus fraternel, du moins davantage épris de fraternité que dans les siècles passés, à l’exception peut-être des années 1960 à 1970, décennie qui fut marquée dans le monde entier par une aspiration à la fraternité. Depuis cet élan porté par une jeunesse qui était également en quête de liberté et d’égalité, la société a malheureusement dérivé vers un matérialisme excessif qui l’a rendue   de plus en plus individualiste, et donc moins encline à favoriser les relations fraternelles entre les citoyens. Cela étant, il “suffit” qu’une catastrophe naturelle ou autre se produise dans telle région ou tel pays pour constater un élan de solidarité envers les victimes. S’il en est ainsi, c’est parce que l’empathie et la compassion font partie de la nature humaine et ne demandent qu’à s’exprimer.

Si vous admettez que l’aspiration à la fraternité fait partie de la nature humaine, comment expliquer qu’elle soit encore si absente dans les relations entre individus ? C’est parce que la plupart des êtres humains agissent sous l’impulsion de leur ego, de leur « moi je », de sorte qu’ils ont tendance à privilégier leur intérêt propre, parfois au détriment de celui d’autrui. C’est aussi parce qu’ils sont enclins à penser que leur manière de vivre, leurs croyances religieuses, leurs opinions politiques et, d’une manière générale, leur vision du monde, sont meilleures que celles des autres. Dès lors, ils répriment l’esprit de fraternité qui est pourtant en eux et expriment ce qu’il y a de moins noble dans la nature humaine : l’intolérance, la malveillance, la violence et, dans le pire des cas, la haine.

Au regard des explications précédentes, chacun comprendra que si nous voulons que la fraternité règne un jour sur Terre, nous n’avons pas d’autre choix que de travailler sur nous-mêmes et d’éveiller ces vertus que sont la tolérance, la bienveillance, la non-violence et, bien sûr, l’amour. Il s’agit finalement, non seulement de ne pas faire aux autres ce que l’on ne voudrait pas qu’ils nous fassent en termes de mal, mais également de leur faire ce que nous voudrions qu’ils nous fassent en termes de bien. Une telle chose est difficile à réaliser, précisément en raison de notre ego, lequel, aussi longtemps qu’il n’est pas maîtrisé, et même sublimé, tend à se distinguer des autres et à s’opposer à eux. Le meilleur moyen d’y parvenir est de considérer autrui comme une extension de nous-mêmes et de cultiver en nous l’idée que tous les êtres humains sont effectivement des frères et sœurs.

Sur le plan biologique, il ne fait aucun doute que tous les êtres humains ont le même génome, c’est-à-dire le même patrimoine génétique. Par ailleurs, le sang qui coule dans leurs veines est fondamentalement le même. En fait, les différences qui existent entre eux au regard de la science concernent l’apparence, notamment la couleur de peau et la morphologie. Sur   ce point, il est un fait qu’un Africain, un Européen et un Asiatique n’ont pas le même “type”. Le nier dénote un manque d’objectivité qui dessert la fraternité, car celle-ci, précisément, est fondée sur l’acceptation des différences. Au risque de vous étonner, je pense que le racisme  ne consiste pas à admettre qu’il existe différentes races (noire, banche et jaune selon certains anthropologues), mais à considérer que l’une d’elles est supérieure aux autres. Le mieux, pour éviter toute polémique, est néanmoins de considérer qu’il n’existe qu’une seule race : la race humaine, qui ne fait qu’un avec l’espèce humaine.

Une raison plus spirituelle devrait nous inciter à entretenir des relations fraternelles : nous possédons tous une âme, laquelle est une émanation de l’Âme universelle, cette Âme qui imprègne tout l’univers depuis qu’il est venu à l’existence, il y a environ 13,8 milliards d’années. Dans l’absolu, nous avons la même origine cosmique et sommes donc des âmes sœurs. Mieux encore, nous avons la même destinée : évoluer spirituellement jusqu’à atteindre l’état de Sagesse et réintégrer en toute conscience et définitivement le monde spirituel. Dès lors que l’on admet cela, on comprend que l’humanité constitue une fraternité, non seulement biologique, mais également spirituelle. J’ajouterai qu’aussi longtemps que les êtres humains ignoreront ce principe fondamental ou s’y opposeront, ils ne parviendront pas à vivre des relations fraternelles.

Est-il nécessaire d’être spiritualiste pour faire preuve de fraternité dans ses jugements et dans son comportement ? Non ; il “suffit” d’être humaniste, c’est-à-dire d’avoir foi en l’homme et dans son aptitude à se transcender pour exprimer le meilleur de lui-même dans ses relations avec autrui. Cela dit, lorsque l’on admet que tous les êtres humains sont des âmes sœurs qui évoluent graduellement vers l’état de Sagesse et que c’est là leur destinée commune, il devient encore plus évident qu’ils doivent apprendre à entretenir des relations fraternelles et à coopérer, y compris dans les aspects les plus matériels de l’existence. Vue sous cet angle, la spiritualité (et non la religiosité) est un vecteur de paix et d’harmonie entre les citoyens d’un même pays et ceux de pays différents.

Est-il utopique de penser que l’humanité vivra un jour en fraternité ? Si l’on en juge d’après la situation actuelle du monde, c’est effectivement une vue de l’esprit, tant il est divisé. En ce qui me concerne, j’entretiens néanmoins l’idée qu’une telle chose est possible. Pourquoi ? Parce que cela existe au sein de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix. Depuis toujours, il est ouvert aux hommes et aux femmes, sans distinction de “race”, de nationalité, de culture, de religion, de classe sociale ou de tout autre élément apparemment distinctif. Si c’est possible dans l’A.M.O.R.C., pourquoi cela ne le serait-il pas entre tous les citoyens du monde ? En fait, le maître-mot dans ce domaine, ou plutôt la maîtresse-vertu, est la tolérance et son corollaire : le respect mutuel. C’est pourquoi l’éveil de cette vertu devrait être une priorité dans l’éducation des enfants et des adolescents, tant dans le milieu familial que scolaire.

Indépendamment de ses effets économiques, que beaucoup déplorent, la mondialisation a provoqué un mélange des “races”, des peuples, des cultures et des religions. En ce qui me concerne, je pense que c’est une bonne chose, car cela va dans le sens de l’Histoire et oblige les êtres humains, sinon à s’aimer les uns les autres, du moins à se respecter et même à s’apprécier. Ainsi, la société a évolué de telle manière que de plus en plus de personnes sont mises en présence ou en relation avec des « étrangers », au sens étymologique du terme, à savoir « qui est d’un autre pays, d’une autre nation, d’une autre culture ». Plutôt que de nous montrer méfiants à leur égard ou de les rejeter a priori, il faut au contraire nous ouvrir à eux et les voir comme des membres de la fraternité humaine, comme nous le sommes nous-mêmes. Dans l’absolu, nous aurions pu être eux, et ils auraient pu être nous…

De nos jours, un autre élément favorise la fraternité entre les êtres humains : les voyages. Se rendre dans d’autres pays et les visiter nous met en contact avec leur population et nous familiarise avec leurs mœurs, leurs particularités, leurs difficultés, leurs espérances… Un tel contact contribue à rapprocher les peuples et à les rendre moins étrangers les uns aux autres. Certes, faute de moyen ou de disponibilité, toute le monde ne peut pas voyager, mais les télévisions diffusent désormais des documentaires et autres émissions qui permettent de parcourir virtuellement notre planète, parfois à la rencontre de peuplades insoupçonnées. Certains diront que ces voyages “virtuels” ne valent pas ceux que l’on fait réellement. Au moins ont-ils le mérite d’ouvrir l’esprit de ceux qui les vivent intérieurement.

Comme je l’ai indiqué au début de ce texte, je pense que le monde actuel est davantage épris de fraternité que dans les siècles passés. C’est ainsi que les « appels à la fraternité » se sont multipliés au cours des derniers mois et des dernières années. À cet égard, j’ai bien conscience que celui-ci vient s’ajouter à d’autres, lancés par des associations beaucoup plus connues que l’Ordre de la Rose-Croix et par des personnalités en vue, ce que je ne suis pas et ne prétends pas être. Cela étant, les Rosicruciens ont toujours plaidé en faveur de la fraternité et se sont toujours évertués à donner l’exemple dans ce domaine. Dans le contexte actuel, où malheureusement prédominent encore les conflits et les divisions en tous genres, il m’a donc semblé légitime de réaffirmer cet idéal qu’ils ont en commun.

Si, comme les Rose-Croix, vous entretenez l’utopie qu’un jour « humanité » rimera réellement avec « fraternité », je vous invite à répondre à cet appel en inscrivant à l’endroit indiqué vos nom, prénom et, si vous le voulez bien, le pays et la ville où vous habitez. N’hésitez pas non plus à le partager si vous le jugez opportun.

Avec mes pensées les plus fraternelles.

Serge Toussaint
Grand Maître

ENGAGEMENT INDIVIDUEL

« Face à ma conscience, je m’engage à faire mon possible pour être fraternel(le) dans mes jugements et dans mon comportement, et de contribuer ainsi à l’avènement d’un monde heureux et apaisé. »

Demander son inscription sur la liste
Inscription sur la liste "Appel à la fraternité"
Voir la liste des inscrits
 
  • Serge Toussaint, Le Neubourg, France
  • Christian Bernard, Le Neubourg, France
  • Sylvain Devaux, Le Neubourg, France
  • Lorelei Müller, Le Neubourg, France
  • E. Esther Meledje Rohel, Argenteuil, France
  • Philippe Sarrazin, France
  • Jean Claude Arcas, Castéra-Lou, France
  • Félix Madilian, Paris, France
  • Colette Bauer, Montigny-Lès-Metz, France
  • Jean-Guy Riant, Évreux, France
  • Jean-Marc Robert, Orford, Québec
  • Claudine Durand
  • Francine Müller, Staffelfelden, France
  • Roland Kyelem, Ouagadougou, Burkina Faso
  • Jean-Baptiste Brafine, Bordeaux, France
  • Gérald Michael Tsam, Toamasina, Madagascar
  • Erwan Poupar, Le Genest Saint Isle, France
  • Andre Mithieux, Rivieres, France
  • Andry Jimmy  Rasoanaivo , Antananarivo, Madagascar
  • Arlette Simon, Cherbourg, France
  • Olivier Bolcato, Peymeinade, France, Europe, Monde
  • Christian Blachon, Saint-Etienne, France
  • Mikaël Thomas, Rapperswil, Suisse
  • Benoît, Île Maurice
  • Marie-Claire Massart, Noyers, France
  • Jean Labille, La Seyne-Sur-Mer, France
  • Adolphe Kayembe Ntita, Lubumbashi, république démocratique du Congo
  • Claude Piquard, Langres, France
  • Thierry Huvelle, Onnaing, France
  • James Berthe Speville Hortense, Ile Rodrigues, République de Maurice
  • Patrice Liégeois, Tourcoing, France
  • Davis Omoye, Pointe-Noire, Congo Brazzaville
  • Jean Paul Courtin, France
  • Olivier Rothdiener, Merlas, France
  • Laurent Andreani, Fontenay Aux Roses, France
  • Iren Dobai, Bruxelles, Belgique
  • Simon Court, Dalby, QLD, Australie
  • Ralph Bathelemy, Port au Prince, Haïti
  • Patrick Carlier, Mulhouse, France
  • Jean Jacques Agblaka, Bohicon, Bénin
  • Carole Mermin, Belsentes, France
  • Jérôme Martinon, Bordeaux, France
  • Dominique Aboua, Dimbokro, Côte d’Ivoire
  • Audric Romaric
  • Abdoul Karim Barro, Gorom Gorom, Burkina Faso
  • Barbe Thiphaine, Saint Pol sur Ternoise, France
  • Dieudonné Sandwidi, Burkina Faso
  • Roger Hoarau, St Florent /Cher, France
  • Christine Ranger, Hinchinbrooke, Québec, Canada
  • Denis Barbey, Bussigny, Suisse
  • Bassedou, Bance, Ouagadougou, Burkina Faso
  • Pierre Jean Joseph, Port-Au-Prince, Haïti
  • Gilles Lupfer, Metz, France
  • Marie-Josèphe Lupfer, Metz, France
  • Issa Savadogo, Bobo Dioulasso, Burkina Faso
  • Beaunel Beauzile, Port-au-Prince, Haïti
  • Renaud Orlent, Dinant, Belgique
  • Jeannine Gensous-Rinnen, Prades, France
  • Joël Bayard Dasse, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Véronique Faveur, Issy les Moulineaux, France
  • Oumar Kara, Ouagadougou, Burkina Faso
  • Alain Puigmal, Castelnou, France
  • Jean-François, Hamon, Grand-Gaube, Mauritius
  • Anne Marie Smolynecky
  • Laurence Mathaly, Montech, France
  • Nicole Béland, Montréal, Canada
  • Georgette Ana Luque Huacho, Montréal, Québec, Canada
  • Philippe Dargagnon, Mayran, France
  • Aniel Joseph, Saint-Marc, Haïti
  • Dieumerci Lombuni
  • Irléne C. Morisseau, Delmas, Haïti
  • Laetitia, Gutierrez, Chemillé en Anjou, France
  • Momo Maker, Thies, Sénégal
  • Ollier Cédric, Nice, France
  • Youssef Husseini, Dakar, Sénégal
  • Lignon Lignon, Villeurbanne, France
  • Eric, Boucher, Montpellier, France
  • Frederic Manso, Montech, France
  • Daniel Innocent Migoné, Man, Côte d’ivoire
  • Elisée Villiard, Croix-des-Bouquets, Haïti
  • Hélène Dalaigre, Carpentras, France
  • Fabien Salumu, Inongo, République démocratique du Congo
  • Richard O’Brien, Sherbrooke, Québec, Canada
  • Maria Teresa Oneto Pizarro, Valparaiso,  Chili
  • Diane Labrecque, Sherbrooke, Québec, Canada
  • Alexis Sztrakoniczky, Saint-Denis, île de la Réunion
  • Kakahi Désiré
  • Martine Otayek, Bordeaux, France
  • Jean Claude Courtel, Fors, France
  • René Picard, Marsac sur l’Isle, France
  • Virginie Tkocz, Dol de Bretagne, France
  • Jocelyne Louyot, Antibes, France
  • Claude Lirsac, Bagnols/Ceze, France
  • Patrice Seigle-Ferrand, Grenoble, France
  • Eric, Marchetti, Sauveterre de Comminges, France
  • Francine C. Clément, Prévost, Québec, Canada
  • Danièle Marchetti, Sauveterre-de-Comminges, France
  • Ange Andréani, Paris, France
  • Bruno Léger, Villez, France
  • Patrick Schneider, Paris, France
  • Jacques Sadreux, Antibes, France
  • Andrée Bernard, Meursault, France
  • Providence Mukarukundo,  Montreal, Canada
  • Tristant Clarence Gorke, Batouri, Cameroun
  • Fabrice Séverin, Entre-Deux, Réunion, France
  • Bruno David Victor, Tergnier, France
  • Michel Henry, Anvers, Belgique
  • Louis Martin Ndenbe, Douala, Cameroun
  • Nicole Carignan, Saint-Bruno-de-Montarville, Canada
  • Gabrielle Peuckert, Strasbourg, France
  • Angèle, Dekrom, Bruxelles, Belgique
  • Angélique, Benlolo, Lorgues, France
  • Claire Gervais Valcartier, Québec, Canada
  • Steeve Patrice Pearce Tchitembo, Libreville, Gabon
  • Sylvestre Nah Nah, Ebolowa, Cameroun
  • Nathalie Boissinot Paquet
  • Annie Petrequin, Anse,  France
  • Marie-Hélène Vergereau, Montpellier, France
  • Sylvie Collinot, France
  • Philippe Batut, Buis Les Baronnies, France
  • Christiane Oscar
  • Claire Vautier
  • Jean Jacques Rein, Metz, France
  • Jacques Caron Québec Canada
  • Maryline Decalf, Marcinelle, Belgique
  • Odette Paule Okimbi, Noisy le sec, France
  • Eric Ipouele, Brazzaville, Congo Brazzaville
  • Kevin Clavreuil, Quillan, France
  • Francis Rognan, Pont de Buis les Quilmerc’h, France
  • R. Coté Mont-St-Hilaire Qué
  • Franck Fremond
  • Raymonde Armand, Plaisir, France
  • Jean-Pierre Gasson, Le Marin, Martinique
  • Jean Marc Avocegamou
  • Almami Touré, Korhogo, Cote d’Ivoire
  • Barbin Corentine, Canada
  • Hélène Brassard, Montréal, Québec
  • Stéphanie Caminade, Bordeaux, France
  • Eulalie Azilinon, Dakar, Sénégal
  • Lyndia Julien, Port au prince, Haïti
  • Jean-Pierre Chevassu, Eloyes, France
  • Johny Lamour , Port-au-Prince, Haïti
  • Marcel Dominique, Port-au-Prince, Haïti
  • Hippolyte Wilkens ,Port-au-Prince , Haïti
  • Bérengère Flaux , Reims, France
  • Wendy Azor, Laval, Canada
  • Bi Zan Antoine Toa
  • Hanitriniony Raharimalala, Antananarivo, Madagascar
  • Ambre Léocadie Malack, Ayingone Essimengane, Saint Petersbourg,Russie
  • Frederic Danse, Guidel, France
  • Michel Palermo, Bouc Bel Air, France
  • Laure Duméry, Chatuzange le Goubet, France
  • Alain , Truel, Rocbaron, France
  • Jules Manjia Mouiche, Douala, Cameroun
  • Laureline Fuma, Saint-Denis, La Réunion
  • Ulrich Joël Minakpon Akplogan, Bohicon, Bénin
  • Anatole Nguessan, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • François Mutono, Kolwezi, R.D.C
  • Josiane Cinelu, Martinique
  • Frénel Alabre, Port-au-Prince, Haïti
  • Yolande Mboumba Zickou, Congo Brazzaville
  • Stanislas Atta Yao Kra, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Fatima, Boukandou Tofic Daher, Libreville, Gabon
  • Esclarmonde Ramadour, Thann, France
  • Elisabeth Burkel,  Mulhouse, France
  • Jean Marie Ngatchessi, Ngaoundéré, Cameroun
  • Jean-Pierre Rabatel, Nimes, France
  • Anne, Bonneau, France
  • Philippe Sicard, Villelaure, France
  • Jean-Marie Lance, Boucherville, Québec, Canada
  • Claire Bourassa Lance, Boucherville, Québec, Canada
  • Joanne Lajoie, Montréal, Canada
  • Michèle Berry, Emanville, France
  • Joseph Aimé Fouda ,Yaoundé, Cameroun
  • Aby Adjoualé, Clermont-Ferrand, France
  • Moustapha N’diaye, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Oulain Bain Zinie , Dabou , Côte d’Ivoire
  • Bernard Giraud, Saint Egrève, France
  • Omar Kalonji, Kinshasa ,Congo démocratique
  • Firmin, Abengourou, Côte d’Ivoire
  • Eric Châtel , Reims, France
  • Philippe Heckmann, Saint Martin d’Arrossa, France
  • Pascale Bon St-Gilles, La Réunion
  • Béatrice Cazaud,  Nîmes, France
  • Laura Laurent, Cherbourg, France
  • Frédéric Damge Schott, Rosheim, France
  • Tsam Gérald Michael Toamasina Madagascar
  • Koffi Yao, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Gramme Liliane, Seraing, Belgique
  • Magatte Diawara, Dakar, Sénégal
  • Jean-Claude Javaux, Belgique
  • Jeanine, Dubosson Barbey, Bussigny, Suisse
  • Lionel Gibrat, Nîmes, France
  • Claudine Lair, Djerba, Tunisie
  • Buhendwa Déogratias, Bujumbura, Burundi
  • Alain Croullebois, Luzech, France
  • Hélène Tercé, Rémalard, France
  • Dominique Walker, Baccarat, France
  • Xavier, Pointe Noire, Congo Brazzaville
  • Pia Campioli, Suisse
  • Benjamin, Fort de France, Martinique
  • Patrice, Gifunya, Bujumbura, Burundi
  • Jean Luc Bonte, Nantes, France
  • Sylvie Olaechea, Québec,Canada
  • Lucienne Dubois
  • Alfred Denis
  • Gérald Silvestre, Guadeloupe
  • Caroline Roy, Bage la Ville, France
  • Béatrice Quashie, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Karine Kancel, Le Gosier, Guadeloupe
  • Monet Ouellet, ST-Bruno de Montarville, Québec, Canada
  • Printemps Alex Michel Ismael de La Désirade. Guadeloupe
  • Evelyne Bitumba
  • Elisabeth Tréguier, Esbly, France
  • Leonie Techel, Rivière Salée, Martinique
  • David Hilbert
  • Meconi Armand, Appietto, Corse, France
  • Vincent Vari, Nice, France
  • Christian Hus, Bomy, France
  • Mario Serrano, Pons, France
  • Thierry Colonna, Paris, France
  • Brigitte Remot, France
  • Alain Nouvel, France
  • Marine Grimardia, Le Theil-sur-Huisne, France
  • Toily Séraphin Iné, Royaume-Uni
  • Monique Giraud, Saint-Egrève, France
  • Marie Tosolini Villematier, France
  • Krystel  Coffe , France
  • Jacques Pinault, Val de Virvée, France
  • François-Marie Renac, Italie
  • Maguy Chaussonnet, Frontignan, France
  • Oumou Ella Yansané, Mézières sur Seine, France
  • Guillaume Mudumbi, Kolwezi, Congo (RDC)
  • Didier Gailliegue, Gagnac sur Garonne, France
  • Lazare Essomba, Yaoundé, Cameroun
  • Andrée Aithnard,  Trélon, France
  • Claudy, Deris, Port-au-Prince, Haïti
  • Pierre Maigne, Muehltal, Allemagne
  • Bellet Francis, La Vaupalière, France
  • Michèle Foucher, Bussieres France
  • Bellet Claudine, La Vaupalière, France
  • Pascal Amoussou, Parakou, Bénin
  • Houndje Romuald, Cotonou, Bénin
  • Philippe Gauthier, Angers, France
  • Alphonse Koue bi, Seoul, Corée du Sud
  • Thierry Becker, Tourcoing, France
  • Christine Vignau, Clinge, Pays-Bas
  • Claude Gazengel, Notre Dame de Bondeville, France
  • Elisabeth Staudre Asnières-sur-Seine, France
  • Alexandre Jabea, Douala, Cameroun
  • Jules Manjia Mouiche, Douala, Cameroun
  • Elisabeth Ngo Nkono épouse Jabea, Douala, Cameroun
  • Kouacou Marie-Joëlle Akoua, Abidjan , Côte d’Ivoire
  • Francoise Le Bras, Pontault Combault, France
  • Armando Machado, Regardeix, France
  • Nathalie Couic
  • Poyodi Essokpazim Atana, Dakar, Sénégal
  • Étienne Téhia Kouakou, Bouaké, Côte d’Ivoire
  • Karidia Drame, Ouagadougou, Burkina Faso
  • Lucie Lavallée, Québec, Canada
  • Thi-Làï Nicol, France
  • Nicole Champagne, Shawinigan, Québec, Canada
  • Marie Noëlle Leliévre, Metz, France
  • Alain Pocheville, Verrières-le-Buisson, France
  • Mireille Cléry, Martinique
  • Donna Limoges, Chatillon, France
  • Stéphanie Beth, Saint-Martin, Guadeloupe
  • Julien Rosa, Québec
  • Giacomo Rizzo, Sanarica, Italie
  • Pythagore Akpoly, Djougou, Bénin
  • Cyril Mira, Paris, France
  • Yvan Oriano, Montrouge, France
  • Dieuvy Diassiwa, Pointe-Noire, Congo Brazzaville
  • Annick Turner, Saint André, Québec, Canada
  • Pontien Kamwangala , Lubumbashi, Congo
  • Frédéric Lévy, Brétigny sur Orge, France
  • Martine Prouveur, France
  • Armand Nanga, Dakar, Sénégal
  • Hans-Joachim Theilen, Sorbiers, France
  • Soraya Beaurieux Rayo
  • Serge Petit, Montréal, Canada
  • Michel Saboul, Haute-Goulaine, France
  • Annick Deffolin, Sorbiers, France
  • Jean-François Voidey, Marsannay La Côte, France
  • Deogratias Kaunda Kitsa
  • Pascale Zimmer, Saint-Benoit – France
  • Max Markstein
  • Dominic Mailhot, Joliette, Canada
  • Jean-Roch Garneau, Ottawa, Canada
  • Patrick Lisch, Metz, France
  • Maryse Massias, Vitrolles, France
  • Lyne Guay, Québec, Canada
  • Jean-Luc Lafontan, Gujan-Mestras, France
  • Monique Anne Rabatel, Marseille, France
  • Madeleine Tchimou
  • Soro Salifou, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Pierre Kelly, Roches Brunes, Ile Maurice
  • Noëlla Comeau Riviere Madeleine, Gaspésie, Qc, Canada
  • Philippe Laurent, Sceaux, France
  • Henri Bourque, Gallichan, Québec, Canada
  • Catherine Cardon, France
  • Christian Zabo, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Bernadette Pinson, Machecoul, France
  • Yves Waille, Lavars, France
  • Robert Noel, Carnoux en Provence, France
  • Albert Waroquy, Pélan le Grand, France
  • Catherine Batut, Buis-Les-Baronnies, France
  • Aurélie Rabatel, Marseille, France
  • Philippe Sourisseau, Angers, France
  • Nils Moulin, Anse, France
  • Bah Vohi Djessian, Pelagie
  • Pédro Karine, Paris, France
  • Mireille Guigou, Espere, France
  • Michel Cnockaert, Viroinval, Belgique
  • Corinne Bagot, Mortagne au Perche, France
  • Annie Lubrano Di Figolo
  • Florian Bournoud, Corbeyrier, Suisse
  • Yvon Malanda Bouesso, Pointe-Noire, Congo
  • Séverin Toviho, Cotonou, Bénin
  • Michèle Martin, Puybegon, France
  • Thierry Gabard, Saint Germain des Prés, France
  • Kalenga Louis Tshilomba, Kinshasa, RD Congo
  • Deschamps Gael, Angers, France
  • Marjolaine Moisan, Lévis, QC
  • Ursula Hüser, Berlin, Allemagne
  • Anselme Konan, San-Pédro, Côte d’Ivoire
  • Christian, Armentia , Mérignac, France
  • Pierre Eugène Roy, Port- au-Prince, Haïti
  • Edex Tide
  • Henoc Elysée Cajou, Port-au-Prince, Haïti
  • Francine Bouchard, Québec, Canada
  • Gilles Harvey, Gatineau, Québec, Canada
  • Chantal Estrada, Vevey, Suisse
  • Vanessa Saulnier
  • Marie Thérèse Gineste, Villefranche de Rouergue, France
  • Alain Shekomba Okende, Kinshasa, RDC
  • Luigi Gino Poma, Nice, France
  • Nina Richet, France
  • André Bernard, Meursault, France
  • Jacques Pecetto, Bosroumois, France
  • Michèle Streit, Ottrott, France
  • Jean Maurice Guirault
  • Hélène Becker, Tourcoing, France
  • Joel A R Dhondee
  • Kouba Kouba Ferdinand
  • Marie-Agnès Domin, Toulouse, France
  • Andrée Garcia
  • Jeanne Aimée Njapndounke, Douala, Cameroun
  • Rémi Missiamenou, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Normand Gagné, Montréal-nord, Québec, Canada
  • Jocelyne Finazzi, Paris, France
  • Claire-Amandine Duranceau, Fislis, France
  • Ahimon Clément, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Brice Landry Vangah, Abidjan, Côte d’Ivoire
  • Françoise Jeurissen, Saint-Aubin, Belgique
  • Françoise Lesburguères, Lille, France​
  • Esner Simplice, Port-au-Prince, Haïti
  • Jean-Marie Schippers, Marchin, Belgique
  • Kouassi Koffi, Côte d’Ivoire
  • Rubens Bien-Aimé, Port au Prince, Haïti
  • Roger Boucher, Québec, Canada
  • Kalambayi Shekinah, République démocratique du Congo
  • Réjean Cossette, Trois-Rivières, Québec, Canada
  • Florence Nadeau, Chenard, Québec, Canada
  • Franck Ella, Mézières sur Seine, France
  • Claude Balard, Noailhac, France
  • Kadidia Sangaré, Bamako, Mali
  • Jean Claude Ayçaguer, St Palais, France
  • Aurore Halet, Le Pin, France
  • Emilie Nicolas Moreno, Barcelonnette, France
  • Marylin Benarrous, Montréal, Canada
  • Wilkenson Jérôme, Port au Prince, Haïti
  • Roland, Fulchiron, La Tour d’Aigues, France
  • Caroline Damgé, Rosheim, France
  • Berendy  Pierre , Delmas , Haïti
  • Sylvie Zunino, Hyères, France

Télécharger cette lettre (PDF)

Partager

Partager avec vos amis !

error: Alerte: Contenu protégé