À propos de l’harmonie

Dans la mythologie grecque, Harmonie était la fille d’Arès, dieu de la guerre, et d’Aphrodite, déesse de l’amour, deux divinités de nature opposée. Elle épousa Cadmos, fondateur de Thèbes. On rapporte que les dieux assistèrent exceptionnellement au mariage de ce mortel et de cette déesse, et leur offrirent des cadeaux somptueux, dont une lyre en bois précieux à Cadmos, et un magnifique collier à Harmonie. Selon la légende, celui-ci lui fut dérobé et passa aux mains de multiples personnes, qui toutes connurent des destins tragiques. D’une manière allégorique, on peut voir en cela l’illustration du fait que celui ou celle qui rompt l’harmonie en subit tôt ou tard les conséquences, ce qui fait penser à la notion de karma.

L’harmonie

Indépendamment de son origine étymologique, le mot «harmonie» est défini généralement comme «le rapport heureux entre les parties d’un tout (formes, couleurs, sons, rythmes, etc.), en particulier d’une œuvre artistique». Cette définition résume à elle seule ce que l’art devrait être à travers la sculpture, la peinture, la musique, etc. Or, force est de constater que nombre d’œuvres supposées artistiques ne le sont que de nom, tant elles révèlent une absence totale d’harmonie, au point même que certaines sont disharmonieuses, disgracieuses, discordantes, etc. Vu sous cet angle, l’art me semble indissociable de deux notions complémentaires : l’esthétique et la beauté.

Une autre définition du mot «harmonie» me paraît intéressante : «État des relations entre des personnes ou dans un groupe humain, qui résulte de l’accord des pensées, des sentiments, des volontés». En application de cette définition, l’absence totale d’harmonie se traduit alors par la discorde et tout ce qu’elle peut générer en termes d’oppositions, de conflits et même de guerres. Si l’on en juge par l’état actuel du monde, nous devons malheureusement reconnaître qu’il est bien loin d’être harmonieux et que les relations entre les individus, que ce soit d’ailleurs à l’intérieur d’un même pays ou entre pays différents, sont plutôt chaotiques. Mais restons confiants : au-delà des apparences, l’humanité évolue graduellement vers l’unité…

La paix intérieure

S’il est important de cultiver l’harmonie entre les individus, il est primordial également de la réaliser en nous-mêmes, et ce, sur les quatre plans de notre être : sur le plan physique, en accordant le soin voulu à notre santé ; sur le plan mental, en nous efforçant d’avoir de bonnes pensées ; sur le plan émotionnel, en nous évertuant à entretenir de beaux sentiments ; sur le plan spirituel, en œuvrant à l’évolution de notre âme et en prenant le temps de nous harmoniser régulièrement avec l’idée que nous nous faisons de Dieu. Ce n’est qu’en réalisant l’harmonie sur chacun de ces quatre plans que nous pouvons connaître la paix intérieure, la paix profonde si chère aux Rosicruciens.

Mais que serions-nous sans la nature ? Non seulement nous lui devons la vie, mais c’est en elle également que réside notre survie. En cela, elle est effectivement la mère de tous les êtres vivants qui peuplent notre planète, mais une mère à laquelle nous sommes liés tout au long de notre existence et dont nous dépendons au quotidien. À l’instar de l’univers, elle est régie par des lois dites naturelles, lesquelles sont fondamentalement constructives. Or, le bien-être auquel nous aspirons dépend également de notre aptitude à respecter ces lois et à vivre en harmonie avec elles. Cela suppose de les étudier, ce que font les membres de l’A.M.O.R.C. à travers l’enseignement qui leur est proposé.

Serge Toussaint
Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Cet article a 12 commentaires

  1. esther melèdje

    A un niveau dépassant la compréhension et l’intelligence humaine, du nombre d’Or dépend l’harmonie émanant de toute création divine : L’harmonie des sphères, la nature vierge etc. De même, les auteurs des créations les plus harmonieuses ont eu une grande inspiration en dessous de laquelle on retrouve le nombre d’Or…
    Trouver la réponse dans la relation entre harmonie et nombre d’Or pourrait peut-être nous harmoniser avec nous-mêmes, les autres êtres humains, les autres êtres vivants, la nature, et surtout Dieu ?

  2. Le Tigre

    L’harmonisation avec les lois spirituelles et naturelles peuvent nous aider sur le sentier vers la Sagesse.

  3. JC RCS

    Que nous inspire le mot « Harmonie » dans notre vie actuelle, dans notre quête d’absolu, dans l’élévation de notre conscience ? Un mot qui grandit avec nos prises de conscience, en perpétuelle évolution. Le Ying-Yang dans sa plus belle expression, sa plus belle réalité. Unir les contraires, non par la force, non par la violence, mais par une douce acceptation de notre soi-même. Sans violence et sans heurt, être un danseur cosmique qui combat l’ignorance. L’A.M.O.R.C. nous amène avec harmonie justement à cet état, sans heurt, avec patience et sûrement.

  4. Pivoine

    L’harmonie entre les êtres est une des valeurs fondatrices de la fraternité.

  5. Isora

    Nous sommes « maitre de notre corps » ; le seul guide est notre âme ; elle seule sait nous amener à bon port pour accomplir notre destin avec harmonie. Le grand secret de la vie est d’apprendre à vivre en harmonie avec les lois de la nature. Nous en faisons partie intégrante « La pensée est l’âme qui dialogue avec elle-même » disait Platon. La vie n’est supportable que lorsque le corps et l’âme vivent en parfaite harmonie, qu’il existe l’équilibre naturel entre eux, et qu’ils ont l’un pour l’autre un respect réciproque. C’est la balance et l’harmonie de l’univers. Cordialement.

  6. Pax Vobiscum

    « La Terre est notre mère, notre âme vient du ciel. » -Quintus Ennius. Suivant la maxime « Jamais deux sans trois », notre bonheur (3) résulte de la mise en présence de la Terre [(1) les lois matérielles] et du ciel [(2) les lois spirituelles] dans notre vie quotidienne.

  7. Patrick

    L’harmonie me fait penser immédiatement à l’équilibre et à la loi du juste milieu.
    A mon avis, l’harmonie s’exprime plus particulièrement dans la nature et l’art. Ces deux domaines sont une source d’inspiration pour l’homme qui le conduit à créer de belles réalisations.
    De même, l’homme devrait, dans ses pensées, ses paroles et ses actions, exprimer lui-même l’harmonie.

  8. esther melèdje

    C’est en créant l’harmonie en nous-mêmes que nous réussirons, par réciprocité, à être en harmonie avec les autres êtres humains et la nature, et à rétablir avec Dieu.
    A ce sujet, les êtres humains ne doivent pas perdre de vue qu’ils ont besoin de la nature pour vivre et non l’inverse.

  9. Smaragdus

    Bonjour,
    Dans le langage des oiseaux, on peut aussi parler « d’arme honnie ».
    Il est donc des combats (Ares) qui se mènent sans arme. Pour autant il s’agit bien de combat, ne dit-on pas d’ailleurs que l’amour (Aphrodite) désarme les conflits.
    L’harmonie est sans conteste une notion difficile à appréhender et un état difficile à atteindre car elle équilibre avec une justesse quasi « millimétrée » notre moitié matérielle et notre moitié spirituelle. L’apprentissage de l’harmonie est très palpable en musique : une partie de soi y travaille (souvent très dur) et une autre s’y abandonne. S’ouvre alors un champ, un « ailleurs » très particulier et très apaisant.
    Bien fraternellement.

  10. esther melèdje

    C’est dans la nature (non retouchée) que l’harmonie est vraiment manifestée. L’être humain n’a de cesse de l’ajuster à ses besoins en la désorganisant toujours. C’est sa manière de se mettre en harmonie avec elle. Comprend t-il seulement que ce n’est pas un autre être humain avec lequel une très bonne compréhension mutuelle induit une osmose, et qu’elle est tout de même vivante, qu’elle a ses propres règles et ses propres lois auxquelles il est tenu de s’adapter ?
    Se mettre en harmonie avec Dieu est effectivement la meilleure chose à faire pour pouvoir comprendre et intégrer le fait qu’étant tous « locataires » de la Terre, nous devons respecter ses règles pour qu’elle nous autorise à l’occuper de façon permanente.

  11. Lermite

    Réalisons-nous vraiment toute la portée de ce mot ? Mot qui peut être à la fois la question, la réponse et la recherche menant de l’une à l’autre. L’harmonie est la démarche et le résultat. L’harmonie résout les opposées. L’harmonie, « rapport heureux entre les parties d’un tout »…
    Cultiver l’harmonie en nous et la laisser irradier autour de nous tout comme une fleur qui, une fois épanouie, diffuse son parfum. Mais en attendant d’atteindre cette qualité d’harmonie et pour nous aider à y arriver, il n’y a rien comme l’effort volontaire et constant pour diriger nos pensées, nos paroles et nos actions de manière à ce qu’elles soient les plus harmonieuses possible.

  12. Anne-Marie K

    Exactement ! L’harmonie : vecteur d’équilibre, de paix, de santé, de beauté, de félicité, d’unité … ultime. À nous de la réaliser, de la cultiver et de la garder.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

*