Quelle importance les Rose-Croix accordent-ils à la fraternité ?

L’idéal de fraternité

La fraternité, au même titre que la paix, fait partie des idéaux communs à la grande majorité des êtres humains, sans pour autant exister réellement sur Terre. Certes, il est relativement courant d’entendre dire ou de lire que «tous les hommes sont des frères», mais la réalité quotidienne montre qu’ils sont encore loin de se comporter comme tels. Pour s’en convaincre, il suffit de penser aux guerres et aux conflits qui, pour des raisons diverses et variées, ravagent encore le monde. Sans aller jusqu’à ces extrêmes, combien de familles ont cédé aux fâcheries, aux dissensions et aux ruptures ?

L’intolérance

Comme chacun sait, on ne compte plus le nombre de frères et sœurs « de sang » qui ne se fréquentent et ne se parlent plus. Pourquoi en est-il ainsi ? Parce que tout être humain a tendance à privilégier son bien-être et son intérêt personnels, et à croire que sa manière de penser et de faire est la meilleure. Si l’on ajoute à cela l’influence de l’éducation, de la culture, de la religion, de la politique, etc., les mauvaises raisons de s’opposer les uns aux autres sont malheureusement nombreuses. Dès lors, la fraternité reste un vain mot et cède rapidement la place à l’intolérance, avec tout ce qui en résulte en termes de rejet, d’exclusion et de discrimination. En l’état actuel des choses, l’humanité donne plutôt un triste exemple de « fratricité ».

L’unité dans la diversité

Est-ce à dire que la fraternité n’existe pas du tout en ce monde ? Non, mais il faut bien reconnaître qu’on la trouve surtout entre des personnes qui ont la même nationalité, la même culture, la même religion, les mêmes opinions politiques, etc., ou qui appartiennent à la même association, la même corporation, le même club, la même institution, la même confrérie, etc. Or, chacun comprendra que la fraternité n’a vraiment de sens que si elle inclut tous les êtres humains, quels qu’ils soient. Dans l’absolu, elle est l’accomplissement de l’unité dans la diversité ou, ce qui revient au même, de la diversité dans l’unité.

La « Fraternité des Rose-Croix »

Depuis toujours, l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix est une authentique fraternité. Ouvert à toutes les races, toutes les ethnies et toutes les nationalités, il réunit des Chrétiens, des Juifs, des Musulmans, des Bouddhistes…, ainsi que des personnes qui ne suivent aucune religion. Par ailleurs, il compte parmi ses membres des hommes et des femmes qui ont des idées politiques différentes, voire opposées. C’est l’une des raisons pour lesquelles il est reconnu d’utilité publique dans plusieurs pays. Ceci n’est pas nouveau, puisque l’Ordre de la Rose-Croix, au XVIIe siècle, était également connu sous le nom de « Fraternité de la Rose-Croix » ou « Fraternité des Rose-Croix ».

Fraternité et spiritualité

Parallèlement à l’enseignement individuel qu’il transmet à ses membres, l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix leur donne la possibilité de se réunir dans des Organismes locaux et d’échanger sur les sujets qu’ils étudient chez eux. De même, il organise régulièrement des conventions régionales, nationales, internationales et même mondiales. Comme leur nom l’indique, ces conventions permettent à ceux qui le souhaitent d’en rencontrer d’autres venus de diverses régions ou de divers pays, et de vivre en leur présence de beaux moments fraternels, sous l’égide de la culture et de la spiritualité. En interne, les membres de l’A.M.O.R.C. se désignent sous les noms de « fratres » (pluriel de « frater », qui signifie « frère ») et de « sorores » (pluriel de « soror », qui veut dire « sœur »). Ces deux mots d’origine latine, de nature universelle, expriment bien leur attachement à la fraternité.

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin