Rencontre avec Serge Toussaint publié en avril 2020 dans la revue « Patrimoine Normand »

P.N. : En quoi consiste la fonction de Grand Maître ?

Tout d’abord, je voudrais préciser qu’il s’agit d’un titre traditionnel. En termes plus simples, je suis le responsable de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix pour tous les pays francophones : France, Suisse, Belgique, Québec, D.O.M.-T.O.M. et Afrique francophone. En tant que tel, je supervise l’ensemble de ses activités dans ces pays, en veillant à ce qu’elles se déroulent aussi harmonieusement que possible et que les membres soient satisfaits de leur affiliation.

P.N. : Précisément, qu’est-ce que l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix ?

Par définition, c’est un mouvement philosophique non sectaire, non religieux et apolitique. Ouvert aux hommes et aux femmes, sans distinction de race, de classe sociale ou de religion, il est reconnu d’utilité publique dans plusieurs pays en raison de sa contribution à la culture, à l’éducation et à la paix.

P.N. : Pouvez-vous expliciter ?

Non sectaire, en ce sens que l’A.M.O.R.C. n’est en aucun cas une secte, comme en témoignent les nombreuses attestations officielles figurant dans son dossier de presse.

Non religieux, parce que l’Ordre de la Rose-Croix n’est pas dogmatique et constitue une voie, non pas de croyance, mais de connaissance.

Apolitique, car l’A.M.O.R.C. ne s’implique jamais sur le plan politique, ce qui lui permet de réunir des membres ayant des opinions différentes dans ce domaine, voire opposées.

P.N. : Pourtant, le mot « Ordre » a une connotation religieuse, de même que la Rose-Croix !

Ne parle-t’on pas de l’Ordre des médecins, des pharmaciens, des avocats, des notaires ? De même, l’Ordre des rosicruciens regroupe des hommes et des femmes qui ont en commun de s’interroger sur le sens profond de la vie et d’étudier ce que l’on appelle communément les mystères de l’existence.

P.N. : Et la rose-croix !

La rose-croix n’a aucune connotation religieuse. En effet, la croix représente le corps physique de tout être humain, à l’image de la forme qu’il prend lorsque nous nous tenons debout, les jambes serrées l’une contre l’autre et les bras tendus à l’horizontale. Quant à la rose, placée au centre, elle symbolise l’âme humaine.

P.N. : Quel est le but de l’A.M.O.R.C. ?

Transmettre un enseignement culturel et spirituel aux personnes susceptibles d’être intéressées.

P.N. : En quoi consiste cet enseignement ?

Il couvre douze degrés et se présente sous forme de petits fascicules qui sont envoyés aux membres à raison de quatre par mois. Et c’est depuis le Château d’Omonville[1] qu’ils sont expédiés vers tous les pays francophones. On peut y accéder également par internet.

P.N. : Si j’ai bien compris, être Rosicrucien, c’est étudier chez soi l’enseignement de l’A.M.O.R.C. ?

Pas uniquement. Les membres qui le souhaitent peuvent se réunir dans des Loges et participer à des travaux collectifs ; il y en a plusieurs en Normandie. Par ailleurs, l’A.M.O.R.C. organise régulièrement des Conventions régionales, nationales ou même mondiales. Il y en a eu une à Évreux en juin 2017 ; elle a réuni près de mille membres.

P.N. : Au début de notre entretien, vous avez dit que l’A.M.O.R.C. est apolitique. Cela veut-il dire que vous n’intervenez jamais dans le débat public ?

Si, mais sous un angle philosophique et non politique. À titre d’exemples, l’A.M.O.R.C. a publié plusieurs Manifestes dans lesquels ses dirigeants abordent des sujets sociétaux, je pense notamment à la « Positio Rose-Croix » et à l’« Appellatio Rose-Croix », qui ont été lues par des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Il y a quelques années, nous avons fait paraître également une « Déclaration des devoirs de l’Homme », qui a été reprise dans certains journaux de premier plan. Sur le blog-rose-croix, j’ai moi-même rédigé des lettres ouvertes (aux parents, aux scientifiques, aux jeunes, aux athées, aux croyants, aux artistes, aux femmes…) et lancé plusieurs appels (à la tolérance, à la non-violence, à l’écologie, à la sagesse…)

P.N. : Comment l’A.M.O.R.C. est-il perçu dans la région ?

Plutôt bien. D’ailleurs, chaque fois que nous ouvrons nos portes, que ce soit à la demande de la Préfecture de l’Eure, de l’Office du tourisme du Neubourg ou d’associations diverses, les visiteurs viennent nombreux et se montrent satisfaits.

[1] Situé en Normandie, dans l’Eure

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin