A propos de l’initiation

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Tout d’abord, il est peut-être utile de rappeler que le mot «initiation» vient du latin «initiare» et veut dire «commencer». D’un point de vue « profane « , cela signifie que l’on s’initie ou que l’on est initié chaque fois que l’on commence une activité nouvelle. Ainsi, apprendre à conduire, à danser, à parler une langue étrangère, à utiliser un outil, etc., s’apparente à une initiation. En fait, toute notre vie, depuis l’instant de notre naissance, a été une succession d’initiations plus ou moins marquantes. Parmi les toutes premières, on peut mentionner celles que nous avons vécues lorsque nous avons parlé ou marché pour la première fois.

Comme vous le savez certainement, le mot «initiation» est indissociable de toute quête ésotérique, mystique ou spirituelle. Dans ce cas, il désigne le processus intérieur qui opère graduellement chez celui ou celle qui mène cette quête, et qui doit à long terme l’éveiller à son Moi divin. Dans l’absolu, ce processus conduit à l’état de Sagesse, appelé «état de Rose-Croix» dans la Tradition rosicrucienne. Quiconque l’a atteint est un Initié, au sens le plus noble du terme. Autrement dit, c’est un Sage, en ce sens qu’il pense, parle et agit sous l’impulsion de ce qu’il y a de meilleur en lui. Il est, sinon parfait, du moins très proche de la perfection, telle qu’un être humain peut la manifester sur Terre.

Certains mouvements philosophiques se consacrent à guider leurs membres sur le sentier de l’initiation, avec l’espoir qu’ils accèdent un jour à l’état de Sagesse. Dans ce but, ils leur dispensent un enseignement dit initiatique. En règle générale, cet enseignement comporte plusieurs degrés. Dans l’A.M.O.R.C., par exemple, ils sont au nombre de douze. Or, chacun d’eux est précédé d’une cérémonie d’initiation ayant pour but, non seulement de marquer le commencement d’un nouveau cycle d’étude, mais également de faire prendre encore davantage conscience de ce qu’est l’initiation en tant que processus intérieur.

L’Ordre de la Rose-Croix étant une école de liberté, les cérémonies d’initiation qui précèdent les douze degrés de son enseignement sont facultatives. Certes, il est recommandé à chaque membre de les effectuer, mais elles ne sont pas obligatoires. Cela peut surprendre a priori, mais l’enseignement rosicrucien est conçu et structuré de telle manière qu’il est en lui-même et par lui-même initiatique. Ainsi, de monographie en monographie et de degré en degré, chaque membre a graduellement accès à une connaissance qui lui permet à la fois de mieux comprendre ce que l’on appelle communément les «mystères de la vie», et de s’éveiller à ce qu’il y a de plus divin en lui.

Dans l’A.M.O.R.C., les initiations ponctuelles qui marquent le passage d’un degré à l’autre peuvent être reçues de deux manières : 1) Chez soi, au moyen d’un fascicule rédigé dans ce but ; il s’agit alors d’une auto-initiation placée sous l’égide du Maître intérieur. 2) En se rendant dans une Loge et en participant à un rituel symbolique, en présence d’Officiers et d’autres candidats ; l’initiation reçue s’intègre alors dans un rite de transmission spirituelle fondé sur la relation initiable/initié. Les membres qui le souhaitent peuvent naturellement combiner ces deux formes d’initiation et bénéficier ainsi de leur spécificité.

Serge Toussaint
Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

 

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+