Rose-Croix et initiation

La vocation première de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix est de transmettre à ses membres l’enseignement qui lui est propre. De nos jours, celui-ci se présente sous la forme de fascicules qui leur sont adressés à raison de quatre par mois, ou auxquels ils ont accès par internet. Parallèlement, ceux qui le souhaitent peuvent se rendre dans des Organismes locaux et participer à des réunions au cours desquelles leur sont lus des entretiens portant sur des sujets mystiques et philosophiques. Ce faisant, ils bénéficient, non seulement de l’enseignement écrit dispensé par l’A.M.O.R.C., mais également de sa formation orale, en présence d’autres membres. Outre la connaissance qui leur est transmise lors de ces rencontres, elles leur permettent de vivre pleinement l’esprit de fraternité si cher à l’Ordre.

Les initiations rosicruciennes

Ce qui fait la spécificité de l’enseignement proposé par l’A.M.O.R.C., c’est qu’il est initiatique, et ce, pour deux raisons. En premier lieu, il est transmis aux membres par degrés successifs (douze au total), chaque degré étant précédé par une initiation qu’ils peuvent effectuer individuellement chez eux, ou dans une Loge en présence d’autres candidats. En second lieu, la connaissance à laquelle ils ont accès de degré en degré et dans chaque degré leur est dispensée graduellement, afin qu’ils puissent l’assimiler comme il se doit sur le plan intérieur. Ainsi, de mois en mois et d’année en année, tout Rosicrucien s’élève dans l’étude de l’enseignement qu’il reçoit chez lui, jusqu’à ce qu’il reçoive le dernier fascicule du douzième degré. Parvenu à ce point ultime, il a eu accès à toute la connaissance rosicrucienne.

Il importe de préciser que les initiations qui précèdent chacun des douze degrés de l’A.M.O.R.C. ne sont pas obligatoires. Néanmoins, elles sont vivement recommandées, car elles constituent un “marqueur” sur le Sentier rosicrucien et permettent aux membres qui les effectuent de vivre un beau moment de spiritualité. Elles n’ont naturellement aucun caractère occulte, magique ou théurgique, car l’occultisme, la magie et la théurgie ne font pas partie des pratiques rosicruciennes. Par ailleurs, elles n’ont aucun caractère religieux, au sens courant du terme. En fait, leur impact initiatique repose sur la profondeur des textes qui sont dits en la circonstance, sur le symbolisme des actes accomplis, et sur l’état intérieur qu’elles induisent chez l’initiable. D’une manière générale, leur but est de favoriser la communion avec le Maître intérieur.

Rose-Croix et Initiation

Cette notion de communion avec le Maître intérieur est très importante dans le processus initiatique suivi par les membres de l’A.M.O.R.C. D’un point de vue rosicrucien, ce Maître virtuel correspond à ce qu’il y a de plus divin chez tout être humain et intègre le plus haut niveau de sagesse que nous puissions atteindre à l’issue de notre évolution spirituelle. Dans l’absolu, il est plus proche de la Perfection que n’importe quel Maître incarné. En vertu de ce principe, toute initiation rosicrucienne vise à établir le contact avec lui, de manière à en recevoir le soutien et l’inspiration. Tel est le thème des fameuses « Noces chymiques de Christian Rosenkreutz ». Tout Rosicrucien qui parvient à établir un tel contact, à réaliser de telles Noces, fait nécessairement l’expérience de l’Initiation Rose-Croix, dans sa forme la plus élevée.

C’est précisément parce que l’A.M.O.R.C. privilégie la notion de Maître intérieur qu’il donne à ses membres la possibilité de s’auto-initier chez eux, à l’aide d’un fascicule élaboré dans ce but. C’est ainsi qu’ils sont à la fois l’initiable et l’initiateur lors de chacune des douze initiations qui jalonnent le “cursus” rosicrucien. Comme nous l’avons dit précédemment, ceux qui le souhaitent peuvent également se rendre dans une Loge de l’Ordre pour les recevoir dans leur forme traditionnelle, c’est-à-dire dans un Temple, en présence d’autres candidats et sous la conduite d’un collège d’officiers. Ce faisant, ils conjuguent les effets mystiques de ces deux formes d’initiations.

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin

Cet article a 25 commentaires

  1. Mixaburi

    hi guys :). I am looking for help for me and my girl. i am from France

  2. Philippe RC

    Les deux vraies grandes initiations sont celles de la naissance et de la mort. Entre ces deux états d’être, il y a les initiations que la vie nous propose, parfois nous impose. Mais à mon sens, ce sont celles que nous choisissons en toute conscience, pendant cette incarnation, qui ont le pouvoir le plus transformateur.

    En effet, au delà des choix que nous avons pu faire dans le monde spirituel avant d’arriver sur Terre, et aussi grandes que soient les épreuves à traverser dans cette vie, les initiations que nous acceptons de recevoir dans le cadre d’une école ésotérique comme l’A.M.O.R.C. signalent à notre âme que nous avons le désir et la volonté d’entrer en contact avec elle pour nous parfaire.

    A cet appel l’âme répond toujours, car il correspond au besoin qu’à l’univers d’évoluer à travers notre expérience terrestre. Ainsi, choisir l’initiation, c’est utiliser notre libre arbitre pour tendre volontairement vers le bien et participer à cette évolution. C’est une preuve de reconnaissance et d’amour que nous offrons.

  3. esther melèdje

    Ma petite compréhension que j’ai eu de l’initiation, c’ est que même en essayant de l’ignorer, de la reporter à plus tard, les expériences qui y sont liées s’imposent à nous à l’Insu de notre plein gré. Il est donc judicieux d’accepter de vivre une initiation de façon consciente, c’est-à-dire en temps réel… E.M.E. esther melèdje

  4. Gérard

    Les initiations sont simplement des prises de conscience “intérieures”et “extérieures”. Tous les êtres humains reçoivent sur la planète Terre des initiations au quotidien mais peu de personnes les vivent réellement. La seule différence se trouve que les conditions sont réunies dans des loges pour que l’étudiant parvienne à cette prise de conscience intérieure, mais cela ne garantit en rien la finalité des initiations.

  5. Papochel

    L’incarnation est une initiation, la désincarnation en est une une autre.
    Initié ou profane, nous sommes les voyageurs de l’éternité!

  6. Med Ngoy

    Donc sans initiation n’y a pas de vie, car pour vivre il faut apprendre, donc il faut être initié. De même, c’est le cas pour la vie courante ; c’est nécessaire aussi pour notre vie spirituelle en particulier.

  7. Hermès

    Il m’a été dit autrefois, et dans d’autres circonstances que celles qui président  à l’étude des enseignements de l’AMORC, que « s’initier c’est apprendre à mourir »…

  8. Martine

    L’alchimie spirituelle, si chère à l’adepte du Mysticisme, ne passe-t-elle pas par des processus initiatiques?

  9. Lesbur

    Le chemin spirituel est difficile et les Initiations sont des étapes qui aident la progression.

  10. Louise F.

    L4initiation spirituelle s’accomplit dans l’écrin de notre coeur…Pour atteindre sa compréhension et pouvoir l’appliquer dans notre vie quotidienne, nous devons être silencieux et à l’écoute de ses vérités essentielles.Louis-Claude de St-Martin, grand philosophe a dit :  ” J’ai désiré de faire du bien, mais je n’ai pas désiré de faire du bruit,parce que j’ai senti que le bruit ne faisait pas de bien, comme le bien ne faisait pas de bruit. ” Et encore : ” Tous les hommes instruits des vérités fondamentales parlent la même langue, comme étant habitants d’un même pays. ” Les initiés ont un même langage mais l’exprime avec différentes caractéristiques selon leur personnalité et le fruit de leur méditation est au service de l’humanité. C’est ainsi que selon la remarquable tradition rosicrucienne, nous avançons pas à pas vers les sommets de la Grande Initiation : celle, de l’union de la Rose et de la Croix…

  11. esther melèdje

    Ma petite compréhension que j’ai eu de l’initiation, c’est que même en l’occultant, en essayant de l’ignorer, de la reporter à plus tard, les expériences qui y sont liées s’imposent à nous, à l’insu de notre plein gré. Il est donc judicieux d’accepter de vivre une initiation de façon consciente, c’est-à-dire en temps réel…E.M.E. esther melèdje

  12. Zaouli

    La caractéristique essentielle de l’initiation est que tout initié peut à volonté entrer en contact avec son âme.

  13. VideoPortal

    La caractéristique essentielle de l’initiation est que tout initié peut à volonté entrer en contact avec son âme.

  14. Sarah Emmanuel

    Mais avant d’atteindre la joie de l’initiation, n’oublions pas le travail sur soi, l’éducation de la volonté qui peu à peu se tourne vers le désir de la sagesse.
    Alors, en ouvrant les mains pour lâcher nos anciennes certitudes, nous pouvons recevoir dans le silence l’influx “nouveau”…
    Je nous souhaite à tous cet élan, ce Printemps intérieur…

  15. Le Tigre

    L’initiation : un cheminement vers la sagesse qui conduit à la perfection. Nous demeurons un “éternel” étudiant ; gardons notre âme d’enfant et la confiance dans le Maître de l’Univers.

  16. Mamie Coco

    L’initiation spirituelle se situe au-delà des doctrines religieuses. Elle vise l’accomplissement total et le bonheur de l’être humain, quelle que soit son origine, sa race, ses croyances. Cette initiation ne nous rend dépendant de personne, seulement de nous-mêmes ; elle agit sur tous les plans, car un être qui s’élève, élève les autres et les responsabilise du même fait.

  17. esther melèdje

    Que ce soit sur le plan mystique “ésotérique” ou dans le cadre d’une vie normale d’un être humain “exotérique”, nous expérimentons le processus de l’initiation, ce qui nous amène à nous poser la question concernant les choix que nous avons réellement à faire face à notre libre arbitre…

  18. SAME NGUEMA Serge

    L’initiation est une ouverture à la Connaissance divine. C’est aussi un nouvel état d’ esprit, un nouveau comportement.

  19. Nathalie L.

    Il semble que « vivre » l’expérience de l’initiation au quotidien soit envisageable et peut être observé par chacun d’entre nous. L’initiation peut s’apparenter à une expérience particulièrement intime et parle à notre intériorité lorsque l’homme décide de faire le silence en lui et qu’il est prêt à recevoir et à entendre ; il peut alors s’approprier l’expérience de l’initiation toujours subtile et volatile et pourtant si prégnante.
    L’initiation sympathise avec notre voix intérieure, créé une compréhension accrue d’un pan de l’existence de l’homme et telle que la reçoit notre sensibilité. Elle reste en tous les cas un phénomène très intime ; elle peut nous saisir et nous surprendre par son acuité ; elle peut nous rendre résolument lucide lorsque la compréhension s’installe – et c’est tant mieux ! – ; elle est aussi multiple, et riche donc de messages que chacun comprend pour lui-même. Elle semble à la fois une fin et un commencement : intemporelle, elle se fixe pourtant dans la conscience de l’homme et laisse une marque indélébile, consciente ou non ; celui qui la repère sait et comprend pourquoi elle est remarquable à ce moment-là, précisément.
    L’initiation serait ainsi un moyen de prendre conscience de beaucoup d’aspects de la vie de l’homme tels que :
    – respecter la nature,
    – « ne pas faire aux autres ce que l’on aimerait pas que l’on nous fasse »,
    – aimer la vie quelles que soient les « farces » qu’elle pourrait réserver !
    – savoir exprimer une vérité unique et pourtant multiple
    – être en capacité d’exprimer les vertus humaines,
    – ressentir l’élan de liberté et pouvoir être un homme libre,
    – rester l’homme ou la femme de désir que nous sommes….

  20. Le griot inconnu

    La vraie initiation est celle du cœur. L’initiable devra donc, pour bénéficier des aspects mystiques de son initiation, disposer son cœur, l’ouvrir pour s’ouvrir soi – même et se laisser guider sur le sentier de la connaissance et de la perfection.

  21. isora

    Il va de soi que l’initiation rapproche l’homme et le Divin, mais nécessite également de remplir les obligations qu’elle impose dans certains cas. Cordialement.

  22. Le Tigre

    L’Initiation : un début vers la connaissance menant à la perfection.

  23. Lermite

    Voilà qui est fascinant ! L’initiation marquant un début, une nouvelle étape, une prise de conscience, un commencement, un renouveau etc. se comprend bien. L’initiation en tant que “processus intérieur qui opère graduellement…” voilà qui est bien intéressant. Voyant ainsi le processus initiatique par degré, nous pourrions dire que l’Initiation est la prise de conscience de l’ensemble des initiations qui auront jalonné notre vie ou plutôt, nos vies. Tout comme si nous prenions conscience, ou étions initiés, aux différentes couleurs du spectre pour finalement réaliser leur ensemble, le tout, qui est le blanc.

  24. Anne-Marie K

    En ce qui concerne les études mystiques et spirituelles, je ne peux concevoir cette voie sans initiations. Elles touchent le plus profond de notre être. De par mon expérience personnelle, je conseille vivement et de tout cœur à chacun qui suit notre voie initiatique non seulement de faire les initiations personnelles chez soi, mais aussi de participer à chaque initiation rituelle dans une loge. En effet, elles se consolident et s’enrichissent mutuellement. D’ailleurs il me semble que l’une n’est pas concevable sans l’autre, car elles forment une unité.

    Bien sûr, chaque initiation est vécue différemment, selon le degré d’études et selon le type (personnel-loge). Elles ont leurs caractéristiques et leurs effets spécifiques. De ce fait, elles peuvent, dans l’immédiat, être vécu comme particulièrement intense mais parfois elles semblent être apparemment sans effet. Je ne peux que confirmer que tôt ou tard leur effet se manifestera clairement, qu’on en soit conscient ou pas.

    De telles expériences, toujours très personnelles d’ailleurs, touchent le cœur et l’esprit. Elles sont inoubliables et nécessaires comme préparation, porte et support pour le prochain cycle d’études.

    Cordialement.

  25. Antoine Achard

    Je crois que l’initiation est continuelle car ses aspects multiples marquent les bornes jalonnant la connaissance de soi. Je crois aussi que les enseignements rosicruciens sont comme une série de phares posés sur le littoral de la Grande Conscience, de sorte que, lorsque le frêle esquif de notre petit moi vogue aux abords de cette côte encore brumeuse, nous sachions comment naviguer pour éviter les écueils de l’égo cachés sous la surface des flots de notre conscience individuelle. Ce faisant, il nous sera peut-être possible d’éviter de couler dans les ténèbres de l’inconscience, attirés par cette lumière de l’égo qui nous hypnotise. Les subséquentes saisons de navigation nous permettront sûrement de devenir de meilleurs marins. “Ô combien de marins, combien de capitaines…” V. Hugo

Laisser un commentaire

*

Articles récents
Articles similaires