Y a-t-il des initiations dans l’Ordre de la Rose-Croix ?

L’enseignement rosicrucien

La vocation première de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix est de transmettre à ses membres l’enseignement qui lui est propre. De nos jours, celui-ci se présente sous la forme de fascicules qui leur sont adressés à raison de quatre par mois, ou auxquels ils ont accès par internet. Parallèlement, ceux qui le souhaitent peuvent se rendre dans des Organismes locaux et participer à des réunions au cours desquelles leur sont lus des entretiens portant sur des sujets mystiques et philosophiques. Ce faisant, ils bénéficient, non seulement de l’enseignement écrit dispensé par l’A.M.O.R.C., mais également de sa formation orale, en présence d’autres membres. Outre la connaissance qui leur est transmise lors de ces rencontres, elles leur permettent de vivre pleinement l’esprit de fraternité si cher à l’Ordre.

L’Ordre de la Rose-Croix est un mouvement initiatique

Ce qui fait la spécificité de l’enseignement proposé par l’A.M.O.R.C., c’est qu’il est initiatique, et ce, pour deux raisons. En premier lieu, il est transmis aux membres par degrés successifs (douze au total), chaque degré étant précédé par une initiation qu’ils peuvent effectuer individuellement chez eux, ou dans une Loge en présence d’autres candidats. En second lieu, la connaissance à laquelle ils ont accès de degré en degré et dans chaque degré leur est dispensée graduellement, afin qu’ils puissent l’assimiler comme il se doit sur le plan intérieur. Ainsi, de mois en mois et d’année en année, tout Rosicrucien s’élève dans l’étude de l’enseignement qu’il reçoit chez lui, jusqu’à ce qu’il reçoive le dernier fascicule du douzième degré. Parvenu à ce point ultime, il a eu accès à toute la connaissance rosicrucienne.

L’enseignement de l’Ordre de la Rose-Croix comporte douze degrés, chacun étant précédé d’une initiation.

Le but des initiations rosicruciennes

Il importe de préciser que les initiations qui précèdent chacun des douze degrés de l’A.M.O.R.C. ne sont pas obligatoires. Néanmoins, elles sont vivement recommandées, car elles constituent un “marqueur” sur le Sentier rosicrucien et permettent aux membres qui les effectuent de vivre un beau moment de spiritualité. Elles n’ont naturellement aucun caractère occulte, magique ou théurgique, car l’occultisme, la magie et la théurgie ne font pas partie des pratiques rosicruciennes. Par ailleurs, elles n’ont aucun caractère religieux, au sens courant du terme. En fait, leur impact initiatique repose sur la profondeur des textes qui sont dits en la circonstance, sur le symbolisme des actes accomplis, et sur l’état intérieur qu’elles induisent chez l’initiable. D’une manière générale, leur but est de favoriser la communion avec le Maître intérieur.

Le Maître intérieur

Cette notion de communion avec le Maître intérieur est très importante dans le processus initiatique suivi par les membres de l’A.M.O.R.C. D’un point de vue rosicrucien, ce Maître virtuel correspond à ce qu’il y a de plus divin chez tout être humain et intègre le plus haut niveau de sagesse que nous puissions atteindre à l’issue de notre évolution spirituelle. Dans l’absolu, il est plus proche de la Perfection que n’importe quel Maître incarné. En vertu de ce principe, toute initiation rosicrucienne vise à établir le contact avec lui, de manière à en recevoir le soutien et l’inspiration. Tel est le thème des fameuses « Noces chymiques de Christian Rosenkreutz ». Tout Rosicrucien qui parvient à établir un tel contact, à réaliser de telles Noces, fait nécessairement l’expérience de l’Initiation Rose-Croix, dans sa forme la plus élevée.

Publiées en 1616, les « Noces chymiques de Christian Rosenkreutz » relatent le cheminement initiatique que suit tout disciple de la Rose-Croix.

L’auto-initiation

C’est précisément parce que l’A.M.O.R.C. privilégie la notion de Maître intérieur qu’il donne à ses membres la possibilité de s’auto-initier chez eux, à l’aide d’un fascicule élaboré dans ce but. C’est ainsi qu’ils sont à la fois l’initiable et l’initiateur lors de chacune des douze initiations qui jalonnent le “cursus” rosicrucien. Comme nous l’avons dit précédemment, ceux qui le souhaitent peuvent également se rendre dans une Loge de l’Ordre pour les recevoir dans leur forme traditionnelle, c’est-à-dire dans un Temple, en présence d’autres candidats et sous la conduite d’un collège d’officiers. Ce faisant, ils conjuguent les effets mystiques de ces deux formes d’initiations.

Partager cet article
Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur pinterest
Partager sur linkedin
Articles récents
Articles similaires