A propos de la Rose-Croix

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+

Depuis toujours, le symbole de l’Ancien et Mystique Ordre de la Rose-Croix est une Rose-Croix, c’est-à-dire une croix dite latine avec une rose en son centre. Étant donné que la croix est associée par de nombreuses personnes au Christianisme, beaucoup pensent à tort que l’A.M.O.R.C. est un mouvement religieux à connotation chrétienne. Or, ce n’est absolument pas le cas. L’enseignement qu’il propose à ses membres est de nature philosophique et non religieuse. Autrement dit, il est dépourvu de tout dogme et ne consiste pas en un credo. C’est ce qui explique pourquoi il compte parmi eux, certes des Chrétiens, mais également des Juifs, des Musulmans, des Bouddhistes, etc. Il y en a également qui ne suivent aucune religion.

À propos de la croix, il me semble utile de rappeler qu’elle n’a pas toujours été l’emblème du Christianisme. En fait, le symbole des premiers Chrétiens était un poisson, désigné en latin sous le nom d’«ichtus». Deux raisons avaient motivé ce choix : la première, exotérique, résidait dans le fait que Jésus s’était lui-même présenté comme un «pêcheur d’hommes». La seconde, plutôt ésotérique, était liée au fait que sa venue au monde coïncida avec le début de l’ère des Poissons. Comme l’attestent des textes d’archives, ce n’est qu’au IVe siècle, lors du Concile de Nicée, que les responsables du Christianisme ont pris la décision d’adopter la croix comme emblème, afin de mettre en valeur la crucifixion du Christ et les souffrances qu’il endura pour, selon la doctrine chrétienne, assurer la rédemption du monde. Fut-ce un choix judicieux ? À chacun sa réponse…

Telle qu’elle est utilisée dans l’A.M.O.R.C., la croix représente le corps physique de tout être humain, à l’image de la forme qu’il prend lorsque nous nous tenons debout, les bras tendus à l’horizontal et les jambes serrées l’une contre l’autre. Vous noterez que cela reste vrai pour n’importe quelle personne, quel que soit son sexe, sa “race”, son ethnie, sa nationalité, sa situation sociale ou tout autre élément apparemment distinctif. Vue sous cet angle, la croix est un symbole à la fois traditionnel et universel. Et si elle est dorée, c’est parce que cette couleur est celle de la matière sublimée, à l’instar de l’or que les alchimistes s’employaient à fabriquer dans leur laboratoire. Quant aux 12 lobes qu’elle laisse apparaître dans le symbole de l’Ordre de la Rose-Croix, ils représentent les 12 degrés de son enseignement, depuis le premier, à la base, jusqu’au douzième, tout en haut.

La rose, de son côté, symbolise l’âme humaine en voie d’évolution. Sur certaines représentations, elle contient cinq pétales (les quatre éléments et la quintessence) ou sept (les sept métaux alchimiques et les sept planètes de la Tradition). Mais dans l’absolu, elle en comporte autant que de vertus qu’il faut éveiller pour atteindre l’état de sagesse : humilité, intégrité, bienveillance, compassion, etc. Si elle est en rouge, c’est parce que c’est la couleur de l’amour, considéré comme LA vertu des vertus, que tout Rosicrucien s’emploie à éveiller au cours de son existence. C’est aussi la couleur de l’esprit, au sens d’«intelligence du cœur».

Ainsi donc, pour les membres de l’A.M.O.R.C., la Rose-Croix représente la dualité de tout être humain, c’est-à-dire le fait qu’il est âme et corps, ce qui suppose naturellement d’avoir une approche spiritualiste de la vie. Étant donné qu’elle n’a aucun caractère religieux, tout croyant pourrait faire sien ce symbole, sans pour autant abandonner celui de sa religion s’il en suit une. Je connais d’ailleurs des non-membres chrétiens et autres qui en portent une autour du cou…

                                                                                                                                                                 Serge Toussaint
Grand Maître de l’Ordre de la Rose-Croix

Email this to someoneShare on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+